Le raisin italien tiendra jusqu'au jour de l'an

« La saison du raisin italien bat son plein. Les ventes se poursuivront certainement jusqu'à la fin de 2021, non seulement parce que les quantités ont augmenté de 20 %, mais aussi parce que la consommation en octobre n'a pas été très élevée », a déclaré Donato Fanelli de la Commissione Italiana Uva da tavola dans les Pouilles. Fondée en 2020, l'association vise à rassembler tous les opérateurs de la chaîne d'approvisionnement pour promouvoir et augmenter la valeur des raisins italiens. 

« Ces derniers mois, la demande de variétés sans pépins a particulièrement augmenté, tandis que les variétés Pizzutella et Red Globe (raisins à pépins) ont également connu une augmentation des commandes par rapport à la saison dernière. Les prix ont baissé d'environ 5 % pour les raisins sans pépins, mais de 15 à 20 % pour les raisins avec pépins. Nous sommes sur le point d'entamer la dernière poussée de la saison 2021, une période qui, nous l'espérons, se terminera le mieux possible, étant donné l'absence de concurrence européenne. » 

« Habituellement, lors des dernières semaines de vente, qui se chevauchent avec la période de Noël, on observe une augmentation des prix et de la demande, notamment en Europe. Cette tendance semble se poursuivre cette année, mais avec une note triste, car avec le manque de planification et de promotion des raisins italiens de nombreux producteurs et négociants italiens vendront leurs marchandises à leurs homologues espagnols, qui approvisionneront ensuite les chaînes européennes. Les acheteurs internationaux doivent souvent gérer l'achat d'une culture spécifique, qui non seulement possède un énorme catalogue de variétés (pour le raisin, il y a environ 110 cultivars), mais doivent également interagir avec de nombreux négociants et entreprises différentes. » 

« L'arrivée des premiers raisins d'outre-mer (du Brésil, du Chili, du Pérou) sur le marché européen se fait avec environ un mois d'avance sur le calendrier. Habituellement, ils arrivent dans les dix premiers jours de décembre, mais cette année, ces pays semblent vouloir semer la confusion chez les consommateurs bien à l'avance, faisant perdre des parts de marché aux raisins italiens. Nos produits se distinguent d'un point de vue qualitatif et esthétique, j'espère donc que les acteurs européens continueront à les préférer aux autres », conclut Donato Fanelli.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)