Rapport BLE, semaine 44 :

Le Primofiori espagnol sous les feux de la rampe

Les citrons espagnols Primofiori ont dominé le marché allemand du citron. Suivi par les fruits turcs et sud-africains, dans des proportions presque égales. Les importations en provenance d'Uruguay ne sont arrivées qu'à Francfort et n'ont donc eu qu'un caractère complémentaire : leur qualité n'était pas non plus au rendez-vous, attirant donc peu l'attention. 

Les derniers lots de citrons argentins encore à Hambourg ont également connu des problèmes de qualité. Dans la majorité des cas, l'offre et la demande se sont équilibrées et les négociants ont donc rarement dû ajuster leurs prix. À Francfort et à Cologne, cependant, les prix ont légèrement baissé, tandis qu'ils ont augmenté à Munich et Berlin, car les ventes se sont améliorées et la disponibilité s'est quelque peu réduite.

Prix moyen des citrons sur les marchés de gros allemands (en EUR/100 kg)

Pommes
Les lots nationaux ont continué à dominer le marché. En général, les affaires ont été calmes et les prix sont restés aux niveaux de la semaine précédente.

Poires
L'offre a été très variée : les lots italiens ont prédominé, suivis par les produits turcs, néerlandais et locaux. Les caractéristiques organoleptiques des produits étaient généralement bonnes.

Raisins de table
Les expéditions italiennes, principalement Italia, Crimson Seedless et Michele Palieri, ont constitué la base de l'offre. D’autres produits sont arrivés de Turquie : les Red Globe, les Sultana et Crimson Seedless.

Clémentines
La disponibilité des clémentines espagnoles s'est considérablement accrue. La demande ne suivant pas toujours, les commerçants ont dû baisser leurs prix à plusieurs reprises pour éviter les excédents.

Bananes
Les ventes ont été très calmes, l'offre et la demande étant en équilibre.

Choux-fleurs
Les expéditions nationales ont été plus nombreuses que les expéditions belges, françaises et néerlandaises. Les ventes ont été calmes et la demande a été satisfaite sans difficulté.

Laitue
Dans le cas de la laitue, les lots belges ont dominé le marché, suivi des produits nationaux et italiens. Dans l'ensemble, les prix ont augmenté.

Concombres
Les concombres serpentins espagnols ont dominé le marché tandis que les offres belges, néerlandaises et nationales se sont réduites.

Tomates
Une large gamme était disponible, peut être trop. Les négociants ont souvent réduit leurs prix pour éviter les excédents.

Poivrons
Les livraisons espagnoles ont apparemment prédominé. L'inconstance de la qualité a entraîné une très large fourchette de prix dans certains endroits, notamment pour les produits espagnols.

Source : BLE 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)