La deuxième journée de l'exposition internationale des fruits de Shanghai a connu une forte fréquentation

Le marché chinois des fruits a changé durant la pandémie

La seconde journée de l'exposition internationale des fruits de Shanghai a été un nouveau succès. L'exposition était toujours aussi animée et les visiteurs ont pu profiter d'une grande diversité de stands. Le thème de cette année était « Fruits du monde, marché chinois ». L’exposition, spécialisée dans la région Asie-Pacifique, a cependant rassemblé des fruits haut de gamme du monde entier, afin de promouvoir les développements et les innovations de l'industrie fruitière.

Le nombre de visiteurs a diminué par rapport aux expositions similaires organisées avant l'épidémie de Covid-19, mais la proportion de spécialistes du secteur était beaucoup plus élevée. « Notre stand a été très fréquenté le premier jour de l'exposition. Nous avons reçu des visiteurs intéressés par nos produits qui sont venus poser des questions, ainsi que des collègues, venus pour socialiser », rapporte le représentant d'une entreprise participante. Un autre ajoute : « Nous n'avions pas eu d'expo de cette taille pendant la pandémie. L'un de nos objectifs est de promouvoir nos produits, mais nous profitons également de cette occasion pour renouer avec de vieux amis et en rencontrer de nouveaux dans le secteur. »

Cette nouvelle édition de l'exposition internationale des fruits de Shanghai présente principalement des entreprises nationales en raison des restrictions liées à la pandémie. Certaines des entreprises participantes possèdent des plantations en Chine et se concentrent sur l'exportation, tandis que d'autres sont impliquées dans l'importation. Certaines ont de nombreuses années d'expérience et possèdent même des plantations dans des zones de production à l'étranger, tandis que d'autres encore sont à la recherche de nouveaux partenaires pour élargir leur propre gamme de produits.

M. Huang, membre du comité d'organisation, explique l'impact de la pandémie sur l'exposition internationale des fruits de Shanghai, ainsi que des changements sur le marché chinois des fruits, causés par la pandémie.

Tout d'abord, la gamme de produits fruitiers importés sur le marché chinois a changé pendant la pandémie. « L'épidémie de Covid-19 a compliqué la distribution internationale des produits fruitiers. Avec la pénurie de conteneurs d’expédition, l'espace de fret s'est fait rare et les coûts d'expédition ont grimpé en flèche. Les opérations dans les zones de production ont été interrompues ou retardées. Les procédures douanières ont été prolongées en raison de mesures préventives et de désinfection supplémentaires. Et la détection occasionnelle de traces de Covid-19 sur des produits importés a encore compliqué la situation. Tous ces évènements ont donnés de sacré maux de tête aux importateurs », rappelle M. Huang.

« En conséquence, la gamme de produits fruitiers importés sur le marché chinois a changé. Le changement le plus significatif a été la réduction des fruits importés des zones tempérées et une augmentation des fruits importés des régions tropicales. En effet, la plupart des zones tempérées sont plus éloignées et la hausse des frais de transport a réduit leur avantage concurrentiel sur le marché. Les fruits tropicaux, en particulier les fruits de Thaïlande et du Vietnam, avaient une distance plus courte à parcourir et ont donc acquis un avantage concurrentiel par rapport aux fruits importés de zones de production plus éloignées. »

Deuxièmement, la Chine a traversé une période où l'offre ne répondait pas à la demande, mais cette période est révolue. Le marché chinois et les négociants ont mûri et se sont internationalisés.

« Ces temps là sont révolus pour les importateurs et les commerçants de gros. Il ne suffit plus de posséder un stand sur un marché et d'attendre que les clients viennent à vous. Les entreprises qui ne peuvent pas garantir un approvisionnement régulier en fruits de haute qualité sont progressivement éliminées du marché. Les cartes sont rebattues et seuls les plus forts survivent. Même les survivants doivent travailler dur pour se transformer et exceller. Les négociants doivent passer du statut de simples « commerçants en gros » à celui de « gestionnaires de la chaîne d’approvisionnement ». Cette transformation inclut les services aux investisseurs et les exigences en matière de capacité de gestion sont beaucoup plus élevées. Le processus est difficile, mais la récompense n’en est que plus importante. »

Le comité d'organisation a tenu un banquet, le premier soir de l’exposition, en l’honneur de toutes les personnes impliquées. Les invités se sont réunis pour dîner et ont pu librement parlé des évolutions du secteur.

« Le commerce de détail des fruits est encore peu mis en avant. Les acheteurs et les vendeurs ont besoin d'échanges sociaux en personne. Les marques dont les représentants ont pu assister à l'exposition et interagir avec les clients chinois ont donc pris l’avantage sur les entreprises qui n'ont pas pu se rendre en Chine. Nous espérons que de nombreux fournisseurs de fruits étrangers verront le potentiel du marché chinois et viendront à Shanghai pour discuter ouvertement de l'évolution du secteur », conclut M. Huang.

Pour plus d'informations :
M. Huang - Membre du comité organisateur
Exposition Internationale du Fruit de Shanghai
everflourish@fruitexpo.cn 
www.fruitexpo.cn


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)