L'augmentation des coûts et la faiblesse des prix conduisent les producteurs à manifester

« Les pommes polonaises sont les moins chères d'Europe en ce moment »

Les prix des pommes polonaises sont si bas que cela conduit à des manifestations. L'augmentation des coûts, comme l'électricité et la main-d'œuvre, ne fait pas bon ménage avec les prix actuels et, selon un exportateur de pommes polonais, elle pourrait entraîner la faillite d'exploitations.

Dans l'ensemble, la saison polonaise de la pomme s'est bien déroulée en termes de volumes d'exportation, déclare Emilia Lewandowska, directrice du bureau de Fruit-Group : « En septembre et octobre, nous avons fait beaucoup d'exportations pour les expéditions à longue distance. Les exportations pour les expéditions à longue distance ont augmenté de 40 % cette année. Pour notre entreprise, la quantité totale de pommes vendues, tant pour l'exportation que pour la demande locale, a été supérieure de 30 % par rapport à septembre 2020. Le mois de décembre arrive, qui est normalement le mois le plus stable de la saison. Année après année, nous vendons des quantités similaires durant cette période. » 

Cependant, les prix sont très bas pour les pommes polonaises et l'industrie n'est pas satisfaite de la situation, explique Lewandowska. « Cette saison, les prix sont très bas. Les pommes polonaises sont les moins chères d'Europe en ce moment. Des producteurs manifestent, car il y a un mécontentement général dans notre secteur, concernant la saison. Les prix des substances phytosanitaires, de l'électricité et de la main-d'œuvre augmentent. Si la situation actuelle perdure trop longtemps, elle entraînera la faillite de plusieurs exploitations. En bref, les prix actuels des pommes ne permettent pas d'assurer la rentabilité de l'activité. » 

Les marchés asiatiques ont montré beaucoup plus d'intérêt pour les pommes polonaises cette année, ce qui peut s'expliquer par les prix actuels. « En ce qui concerne la demande, nous avons remarqué une plus forte demande des marchés lointains, comme l'Inde et le Vietnam, par rapport à l'année dernière. La cause en est simple, la Pologne a actuellement des prix plus bas qu'en 2020, donc nos produits sont plus intéressants pour ces marchés asiatiques. En termes de logistique, il y a eu quelques problèmes, mais rien de significatif. Il y a eu plus de problèmes avec l'emballage des produits. Pendant la période de septembre et d'octobre, il était plus difficile d'obtenir les matériaux d'emballage », conclut Mme Lewandowska.

Pour plus d'informations :
Emilia Lewandowska
Fruit-Group SP.z.o.o. 
Tél. : +48 603 303 488
biuro@fruitgroup.pl  
www.fruitgroup.pl 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)