Les producteurs réunionnais inquiets du manque de fret pour les exportations de fin d’année

Ananas, letchis… Chaque année, au mois de décembre, près de 3 000 tonnes de fruits sont exportées depuis La Réunion vers l'Hexagone par fret aérien. Mais cette année, avec la baisse du trafic aérien, les producteurs s'inquiètent de pas avoir suffisamment d'avion pour acheminer leur marchandise.  

« La production elle est là, prête à être exportée, mais il manque du fret » explique Gaël Dijoux président de l'organisation de producteurs Ana Fruits, qui représente 120 producteurs à la réunion. 

Pour David Cayrou, Directeur de la société d’exportation Philibon, le constat est identique. « Avec le Covid, les avions passagers ont ralenti, du coup on va devoir acheter des avions cargo plus cher. Aujourd’hui, on a comptabilisé qu’il nous faudrait 8 avions supplémentaires pour envoyer les fruits. Globalement c’est une enveloppe de 200 à 400 000 euros. »  

Si d'ordinaire la région donne un coup de main, cette année aucune convention n'a encore été signée. « Aujourd’hui rien n’est acté pour avoir les aides pour pallier au surcoût ». Une aide très attendue « pour pouvoir exporter nos productions correctement », confie Gaël Dijoux, président de l’OP Ana Fruits L’OP qui exporte chaque année près de 600 tonnes de letchis.  

« Aujourd’hui si on n’a pas cette garantie de subvention, les avions cargo ne viendront pas et du coup c’est de la production qui restera par terre », ajoute David Cayrou. 



Source : francetvinfo.fr


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)