La saison commence en novembre et se termine en mars

L'Aragon produit 20 % des truffes noires de la planète

La trufficulture est une activité en plein développement en Aragon, avec une croissance approximative de 500 hectares par an, dans une communauté qui possède une surface de 10 000 km² propice au développement de la truffe noire ou Tuber melanosporum.

44 % des champs espagnols de ce champignon se trouvent en Aragon, soit environ 75 % de la production annuelle totale du pays. Ils représentent également 11 % du total des plantations de truffes noires dans le monde. On estime que 20 % de la production mondiale de ce champignon provient d'Aragon.

Afin de favoriser le développement de la truffe dans l'Alto Aragón, le Conseil provincial octroie depuis 2002 des subventions pour la création de nouvelles plantations et pour l'amélioration de celles existantes par l'installation d'un système d'irrigation. « L'objectif de ces subventions est de promouvoir la culture des Tuber melanosporum comme moteur de développement dans les zones rurales, mais aussi de diversifier l'économie dans les zones où cette culture a la possibilité de se développer », explique Roque Vicente, président du comité de développement et de durabilité du conseil provincial.

En 2009, le Centre de recherche et d'expérimentation en trufficulture a été créé et en 2010, l'Association des trufficulteurs et ramasseurs d'Aragon a commencé son activité à Graus. Après tout ce travail, au printemps dernier, les membres de cette Association ont fait un premier pas historique pour la constitution de la Marque Truffe Noire d'Aragon, indispensable pour obtenir l'Appellation d'Origine Protégée qui garantit le marché aragonais, clé dans le secteur au niveau international, mais sans reconnaissance officielle.

Le président de l'association, David Royo, indique que les objectifs poursuivis en travaillant pour cette appellation d'origine protégée sont la promotion commerciale d'un produit différencié par sa qualité, ainsi que la lutte contre la fraude, le mauvais étiquetage et les aromatisations, et la possibilité de dialogue avec les administrations publiques.

Les principaux avantages du côté du producteur seront la publicité, les nouveaux canaux de promotion, la différenciation des produits, les bonnes pratiques et la certification de la qualité.

David Royo indique qu'ils travaillent actuellement à la création de la Fédération de la truffe noire d'Aragon. « Nous travaillons d'arrache-pied sur la structure interne et nous préparons actuellement un accord à signer avec la CITA pour élaborer le règlement sur la qualité, dont on peut dire qu'il est la partie fondamentale d'une marque pour donner aux consommateurs l'assurance qu'ils consomment réellement une truffe de qualité. Le 25 dernier, la marque et l'acte constitutionnel de la Fédération ont été présentés ».

 

Source : diariodelaltoaragon.es


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)