Légumes bottes : les maraîchers nantais attendent des réponses

Le Congrès national des producteurs de Légumes de France commence aujourd'hui à Nantes. L'occasion pour les maraîchers nantais d'interpeller le ministre de l’Agriculture au sujet de la loi Agec et du sort des légumes bottes qui inquiète la filière alors qu'aucune solution n'a à ce jour été trouvée. 

« Nous ne sommes pas contre cette loi, quand des alternatives existent. Par exemple, remplacer le plastique par du carton pour les tomates en barquette. C’est techniquement possible et Océane, notre coopérative, le fait déjà. Pour le radis équeuté, les nouveaux emballages testés – des sachets en papier – n’ont pas donné satisfaction : les radis se sont desséchés et le consommateur ne voit pas le produit. Dans ces conditions, nos clients de la grande distribution ne veulent plus mettre ces produits en rayon. Des producteurs risquent de se retrouver avec leurs radis sur les bras et vont devoir fermer des lignes de conditionnement », indique Cyril Pogu, producteur de radis et vice-président de Légumes de France.

Une réunion qui permettra également d'aborder la question de la flambée des coûts : engrais, sable maraîcher, film plastique recouvrant les tunnels, énergie, main-d’œuvre. Sur son exploitation, Cyril Pogu observe une hausse des charges « qui s’élève à 100 000 € pour 1,7 million d’euros de chiffre d’affaires. Notre marge brute par hectare a fondu de 20 % en quelques mois. Exemple ? J’achète 300 bobines de film plastique chaque année. Cette année, la facture a grimpé de 18 000 € ! »


Source : ouest-france.fr


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)