Best of Bio : les fruits à coque non grillés, la grande tendance

« Les gens considèrent de plus en plus les fruits à coque comme une bonne source de protéines », explique Bas Sengers, propriétaire de Best of Bio, négociant néerlandais de fruits à coque, graines, fruits secs et céréales biologiques. « La tendance à adopter un régime alimentaire à base de plantes se maintient. Et si vous renoncez à la viande et aux produits laitiers, vous manquerez de protéines. Vous pouvez les compléter en mangeant des produits comme les fruits à coque. Ceux crus et non salés sont les plus sains. »

« C'est la plus grande tendance : aussi pur que possible ». Bas Sengers constate que les noix du Brésil, par exemple, ont le vent en poupe. « Celles-ci sont une excellente source de sélénium. Avec le zinc, elles contribuent à accélérer le rétablissement après une maladie. Elles sont utilisées comme une sorte de médicament ». Toutefois, il prévient que les noix du Brésil ne sont pas une collation. Si vous mangez plus que la recommandation maximale quotidienne de trois à cinq noix, votre corps pourrait former de l'acide cyanhydrique.

Consommation
Le négociant ne s'attend pas à ce que la consommation totale de fruits à coque augmente beaucoup dans les années à venir. Toutefois, la notoriété des fruits à coque biologiques est en hausse. Il y en a suffisamment, mais cette offre peut fluctuer. « La culture biologique doit faire face à de nombreuses restrictions et est très dépendante des conditions météorologiques. Les récoltes peuvent donc être mauvaises. Il y a alors moins d'offre, ce qui fait monter les prix. »

Ce prix plus élevé modère la consommation, dit Bas. Il cite l'exemple des noix du Brésil. « Il y a quelques années, son prix à la consommation était de 30 €/kg. Aujourd'hui, un kilo coûte environ 17 €. En raison des mauvaises récoltes, les prix devraient encore être beaucoup plus élevés l'année prochaine. Néanmoins, je ne pense pas que les ventes de noix du Brésil vont beaucoup diminuer. La plupart des gens veulent simplement le produit. Le prix est alors moins important. »

Label privé
Bas Sengers note que la demande de produits biologiques dans le commerce de gros est également en hausse. Il fait cela en plus de son magasin spécialisé dans le bio, Best of Bio. « Cela se passe extrêmement bien. C'est parce que nous comblons une lacune du marché. Le commerce de gros Best of Bio offre aux entreprises biologiques indépendantes de toutes tailles la possibilité de porter une marque privée ». Le best-seller de cet assortiment est le mélange de fruits à coque non grillés. Il se compose de noisettes, de noix de cajou, de noix du Brésil, de noix et d'amandes. Le rapport qualité-prix de ce produit séduit à la fois les détaillants spécialisés et les consommateurs.

Pour obtenir le prix le plus bas du marché, Best of Bio court-circuite plusieurs maillons de la chaîne. Elle achète ses fruits à coque directement auprès de l'importateur. Les personnes qui peinent à trouver leur place sur le marché du travail emballent les fruits à coque dans des paquets de 500 g et d'un kg. « C'est intéressant tant sur le plan de l'entrepreneuriat social qu'au niveau du prix », explique-t-il. Enfin, Best of Bio offre aux magasins spécialisés la possibilité de gagner sur le produit. Et non pas d'essayer d'obtenir la marge la plus élevée en tant que grossiste. « Alors vous devenez rapidement le moins cher », conclut Bas.

Pour plus d'informations :
Bas Sengers
Best of Bio Organic Food
Tél. : 06 39332121
info@bestofbio.nl  
www.bestofbio.nl 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)