Atmosphère très calme sur le marché des primeurs de Bruxelles

L'ambiance est détendue en cette période de l'année chez de nombreux commerçants et importateurs au Vroegmarkt et au Centre européen de Bruxelles. Le sentiment général après cette année écoulée est surtout celui de la résignation. Et pour les commerçants, la semaine précédant les vacances était plutôt calme. 

Suite aux nouvelles mesures, le chiffre d'affaires sur le Mabru a diminué. Déjà vers 7 heures, de nombreux commerçants décident de remballer les produits.

« On vend, mais c'est de plus en plus calme ». Cette déclaration de Franck Valckenier est révélatrice du sentiment qui prévaut en ces temps de coronavirus, notamment autour des fêtes passées. « En raison de la crise sanitaire et de la hausse des coûts de consommation (notamment du prix de l'énergie), les consommateurs sont amenés à compter leurs sous. Nous devenons les enfants du projet de loi. Les gens qui ont de l'argent sont assis dans des avions pour les vacances. Espérons que les choses s'améliorent au cours de la nouvelle année, mais je n'ose vraiment pas faire de prédictions à ce sujet. »

Les grossistes Michel NV, Frans van Cleynenbreugel et Vrijders ont également remarqué que la foule du Vroegmarkt s'est réduite. Gerrit de Vlieger, de Vrijders, se projette donc surtout dans la nouvelle année. « Pour l'instant, c'est calme. Les fruits rouges sont très demandés à cette période, mais la demande de pommes et de poires, dont nous sommes spécialistes, reprendra après les vacances. Nous verrons comment cela se passe d'ici là. »

Fruit Vandepoel constitue peut-être une légère exception en termes d'affluence. Le grossiste, dont les clients sont principalement les meilleurs négociants en fruits et légumes et les vendeurs de marché, a connu un petit pic autour des vacances. « En Belgique, Noël est une affaire de famille. Cela permet de s'assurer que, surtout avec les mesures actuelles, une grande partie de la nourriture est consommée à la maison », explique Steven Jacobs. Cela a joué en faveur du grossiste, qui est spécialisé dans les produits haut de gamme. « À l'approche des fêtes, nous constatons que ce sont surtout les exotiques et les champignons forestiers qui se portent bien. Nous avons une forte demande pour les fruits à noyau en provenance d'Australie et du Pérou, mais la demande pour les ananas sauvages est également forte. » Le négociant voit également les ventes de produits de niche augmenter. « Des produits comme le caviar de citron ou les fruits et légumes miniatures sont de plus en plus populaires. »

Pour plus d'informations :
Franck Valckenier
Valckenier Bvba
valckenier.bvba@hotmail.com

Gerrit de Vlieger
Vrijders Bvba
gerrit.de.vlieger@telenet.be

Steven Jacobs
Fruit Vandepoel Bvba
steven@fruitvandepoel.be
www.fruitvandepoel.be


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)