Miguel Gómez, de Montosa :

« Avec le manque de pluie en début de saison les avocats n'ont pas encore atteint leur moyenne habituelle »

L'année 2022 commence avec de très bonnes perspectives pour l'avocat. Le mois dernier, l'OCDE et la FAO, dans leur rapport « Perspectives Agricoles 2021-2030 », ont prévu que l'avocat sera le fruit tropical qui connaîtra la plus forte croissance au cours des 8 prochaines années, de sorte qu'en 2030 sa production atteindra 12 millions de tonnes et qu'il se positionnera comme le fruit tropical le plus exporté au monde, devant l'ananas et la mangue (hors bananes). Et le fait est que sa production continuera de croître au même rythme exponentiel qu'elle a connu au niveau mondial ces dernières années, y compris en Espagne.

D'après les statistiques agricoles disponibles auprès du Ministère de l'Agriculture, de la Pêche et de l'Alimentation, la surface estimée des avocats en Espagne, il y a seulement 50 ans, était si résiduelle que la seule donnée comptabilisée était le nombre d'arbres - à titre de curiosité, en 1961, on estimait qu'à Malaga, il y avait un total de 150 avocatiers - alors qu'aujourd'hui, on compte près de 16 000 hectares, produisant plus de 99 000 tonnes d'avocats.

Ces chiffres font de l'Espagne, et plus particulièrement de la région Axarquia de Malaga, le plus grand producteur d'avocats de l'Union Européenne. Et c'est là que se trouve le siège de Montosa, une entreprise qui fête cette année son 40e anniversaire et qui s'est positionnée parmi les principaux acteurs du secteur subtropical espagnol.

« Chaque année, nous vendons environ 48 000 tonnes de produits, notamment des avocats, des mangues et du guacamole », explique Miguel Gómez, directeur du marketing de Montosa. « Notre principal marché est le français après le marché national, même si nous sommes présents dans différentes parties de l'Europe en fonction du produit. » 

« En ce qui concerne la saison espagnole de l'avocat, la variété par excellence ici dans l'Axarquía est l'avocat Hass. C'est un fruit qui a une meilleure saveur et une meilleure texture et qui est aussi parfaitement adapté à notre climat », explique Miguel. « Cette année, les vagues de chaleur estivales successives ont sans doute affecté la production. Après des cycles répétés de deux ou trois jours de températures proches de 40ºC, on a constaté une baisse des fruits qui pourrait réduire les résultats finaux de la saison. De plus, le manque de pluie en début de saison a fait que les tailles n'ont pas encore atteint leur moyenne habituelle, ce qui, nous l'espérons, sera résolu avec les dernières pluies de décembre. » 

« La situation concernant la disponibilité des ressources en eau est, sans aucun doute, compliquée. Il est vrai que nous souffrons de la pire sécheresse depuis 2008, mais il existe des solutions qui auraient dû être mises en place il y a des années et qui sont toujours en cours de planification ou non achevées : usines de dessalement, transferts d'eau ou eaux recyclées qui commencent maintenant à être utilisées, mais dans une très faible proportion par rapport à celles disponibles. » 

Mais malgré l'ampleur du problème, les premiers résultats fournis par le gouvernement régional d'Andalousie sur la saison d'exportation 2021/2022 montrent la résilience et la force du secteur. Avec les données cumulées d'août à octobre, les exportations de mangue andalouse ont augmenté de 29 % en volume et de 9 % en valeur par rapport à la saison précédente, atteignant presque 40 millions d'euros et 26 400 tonnes, avec une augmentation significative des exportations au mois d'octobre, tandis qu'avec les données cumulées de septembre à octobre, les exportations d'avocat ont augmenté de 4 % en volume. 

Technologie HPP
En plus des fruits frais, cette entreprise de Malaga est à l'origine de l'un des guacamoles les plus vendus de toute l'Espagne. Sa sauce à l'avocat fabriquée à l'aide de la technologie de traitement à haute pression (HPP), qui augmente la durée de conservation du produit tout en préservant la fraîcheur originale du fruit, est l'un des produits phares de la chaîne de supermarchés espagnole Mercadona, qui, selon les données de Kantar, occupe la première place sur le marché espagnol de la distribution avec 25 % du total.

« Le processus à haute pression de nos machines HPP élimine complètement les agents pathogènes qui pourraient se développer dans notre guacamole. C'est un processus qui garantit une sécurité alimentaire totale, ce sur quoi nous ne lésinons pas. De plus, la matière première que nous utilisons est toujours fraîche, nous n'utilisons jamais de produits congelés », souligne Miguel Gómez. « Les connaissances acquises avec notre guacamole nous ont également aidés à développer notre sauce à la mangue. Un nouveau produit également basé sur la technologie haute pression (HPP) qui est de plus en plus introduite sur le marché. » 

Pour plus d'informations : 
Miguel Gómez Pariente
Montosa
Finca el Molino s/n
29792 (Valle-Niza) Malaga, Espagne
Tél. : +34 952 51 35 33
miguel.gomez@frutasmontosa.com 
www.frutasmontosa.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)