Evelien Vanlerberghe - Trypol Pack

« Nous sommes la seule entreprise d'emballage en Europe à conditionner les choux de Bruxelles dans du papier »

« Nous sommes actuellement la seule entreprise d'emballage en Europe à conditionner les choux de Bruxelles dans du papier », affirme Evelien Vanlerberghe, copropriétaire de la société belge Trypol Pack. « De plus en plus de supermarchés veulent moins de films plastiques dans leur gamme. En France, l'utilisation du plastique dans les petits emballages est interdite depuis janvier 2022 mais ce n'est pas encore une obligation spécifique en Belgique et aux Pays-Bas. »

« Mais nous aimerions avoir une longueur d'avance sur le marché ». La société a donc voulu développer un emballage de choux de Bruxelles en papier pour répondre à la norme de recyclage 95/5. Evelien explique que selon cette norme, il n'est possible d'utiliser que 5 % d'autres matériaux comme la colle, le revêtement ou l'étiquette. « Tous les pays n'utilisent pas cette norme. Mais nous avons choisi de fabriquer des emballages qui y sont conformes, de cette manière ils peuvent être exportés partout. »

Le défi pour Trypol Pack fut donc de trouver le papier adéquat. « La plupart des types d'emballages en papier sont scellés. Pour ce faire, ils sont dotés d'un revêtement scellable. Mais la plupart du temps ce revêtement ne répond pas à la norme 95/5. Une fois que l'emballage est perforé, il y a moins de papier. Et même les emballages en papier avec une petite fenêtre ne répondent plus à la norme. »

Perfectionnement du produit
La société a testé plusieurs types de papier et deux machines différentes. Au final, Trypol Pack a opté pour un papier concept VDH et la machine Bag2Paper de Jasa Packaging Solutions. « Nous avons pu réaliser ce projet, en partie grâce au soutien à l'innovation du Fonds d'Investissement Agricole Flamand ». La machine utilise une étiquette en papier pour sceller l'extrémité supérieure du sac en papier. Un ruban ultra-adhésif remplace la soudure du fond. L'emballage est déjà utilisé mais nécessite encore certaines mises au point.

« Être le premier à lancer quelque chose nécessite l'expertise nécessaire. On apprend en faisant ». Il y a donc encore quelques défis à relever, souligne-t-elle. « L'étiquette et l'adhésif doivent être fixés au bon endroit sinon le sac ne se ferme pas bien. Et le papier a tendance à se déchirer au niveau de la partie formant la bande, principalement le long des perforations. Là aussi, c'est un défi. » Vanhemens a fourni la machine. Ils travaillent sur ce problème, ainsi que sur la vitesse de la machine. L'objectif est de produire 50 sacs par minute.

Durée de conservation
La face avant des emballages est perforée pour permettre la visibilité du produit. « Vous ne pouvez évidemment pas comparer cela aux sacs flowpack ou aux sacs en filet. Ceux-ci s'opposent aux emballages durables et innovants ». Ces perforations semblent également avoir une incidence sur la durée de conservation des choux de Bruxelles emballés. « Ils ont une excellente durée de conservation dans le papier, meilleure que ce que nous attendions. Le sac en papier perforé présente un avantage. Aucune condensation - préjudiciable à la durée de conservation des choux de Bruxelles - ne se forme dans le sac. »

Convaincu
Trypol Pack fournit des choux de Bruxelles dans toute l'Europe. L'entreprise a commencé à concevoir des emballages de 750 g dans toutes les langues. « Nous travaillons maintenant aussi sur un emballage de 500g, à la demande de plusieurs clients ». Trypol Pack ne fait pas seulement des affaires en Belgique, aux Pays-Bas et en Allemagne. Elle vend une bonne partie de ses choux de Bruxelles sur le marché français. Et cette année, le pays a de nouvelles exigences en matière d'emballage. « Là-bas, on ne peut plus utiliser de film plastique dans les emballages de moins de 1,5 kg ».

C'est pourquoi Trypol Pack est occupé à développer un emballage de 500 g spécialement pour le marché français. Le conditionneur de choux de Bruxelles a également donné des échantillons à ses clients détaillants belges et allemands et les retours sont positifs. Le seul commentaire négatif concerne la moindre visibilité du produit sur l'emballage. L'absence de fenêtre de visibilité permet de recycler entièrement l'emballage.

Le coût est un sujet de préoccupation. Le papier coûtait déjà plus cher qu'un flowpack, par exemple. Et l'année dernière, le coût du papier a encore augmenté de 45 %, souligne Evelien. « Il faut espérer que les supermarchés soient prêts à payer plus cher pour ce type d'emballage par rapport aux emballages ordinaires actuellement sur le marché. Nous sommes convaincus que c'est la voie à suivre. Les fournisseurs de papier vont continuer à innover. Nous espérons donc que les prix des emballages en papier vont baisser », conclut-elle.

Pour plus d'informations :
Evelien Vanlerberghe
Trypol Pack bvba
7de Geniestraat 40
8650 Houthulst
Belgique
Tél. : +32(0) 495 3327 99
info@trypol.eu 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)