La main-d'œuvre pourrait venir à manquer en 2022

La crainte d'un manque de saisonniers pour les récoltes 2022 commence à se faire sentir. En 2020 déjà, la première vague de Covid et son lot de fermetures avait entraîné une pénurie de main-d'œuvre et menacé les récoltes. 

Selon la FNSEA, les chefs d'exploitation qui recrutent chaque été entre 190 000 et 290 000 saisonniers craignent que les bras ne viennent à manquer. Même dans le cas d'un assouplissement des règles sanitaires, la venue des travailleurs pourrait être retardée et notamment ceux en provenance du Maroc, très limités dans leurs allers-retours par les restrictions de vols. « Nous espérons aussi que les étudiants français seront au rendez-vous cette année », indique Jérôme Volle, en charge des questions de l’emploi à la FNSEA.

En 2021, la France avait signé une convention avec la Tunisie, pour accroître les renforts.  


Source : lefigaro.fr


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)