« Pour faire une vraie différence, il faut prendre le temps de montrer à quel point l'endive est bonne »

Le marché belge des endives ne se porte pas bien. Dennis Blankendaal a ainsi qualifié la situation d'« horrible ». Roel de Winter, de l'ORCA, n'est pas non plus très optimiste. « Le prix de 0,50 à 0,60 €/kg est, bien sûr, très bas. On observe une légère tendance à la hausse, mais le produit demeure tout simplement beaucoup trop bon marché. »

La raison ? « Le ratio du marché est tout simplement extrêmement faussé. Je pense que la raison principale est l'abondance du parc. Ce commerce est habituellement très réticent à cette période de l'année. Mais actuellement, la production est suffisante et disproportionnée par rapport à la demande. Les prochaines semaines devraient être intéressantes. La Belgique va faire la promotion de ses endives et nous verrons bien ce qu'il se passe. »

Semaine de l’endive
Roel aborde également une question qui tourmente le secteur des endives depuis un certain temps. L'Office flamand de commercialisation des produits agricoles a décrit les endives comme le fleuron de la culture maraîchère belge. Mais est-elle encore assez populaire auprès de la jeune génération ? Voilà pourquoi ce produit sera mis en avant en Belgique au cours de la première semaine de février. Roel soutient évidemment cette campagne mais se demande si une semaine est suffisante.

« Le marketing de l'endive va sans aucun doute faire bouger les choses sur le marché. Mais cela devrait en fait être réparti tout au long de l'année. Si l'on veut vraiment réaliser quelque chose, il faut prendre le temps de montrer à quel point le produit est génial. J'espère vraiment que les jeunes générations manifesteront un regain d'intérêt. Mais cela ne se fera pas du jour au lendemain. »

Nouveau bâtiment
L'ORCA n'en est pas moins optimiste pour l'avenir. Début 2021, elle et Rotom Tomatoes ont commencé à construire un nouvel entrepôt avec des bureaux. L'entreprise était censée s'y installer début 2022 mais la pandémie a légèrement retardé le projet. « Nous espérons maintenant pouvoir emménager dans le bâtiment ultramoderne en juillet. Il dispose de beaucoup plus d'espace, ce qui nous permettra de travailler plus efficacement. Nous avons également déjà pris l'option d'un terrain supplémentaire de 12 000 m². Nous sommes donc incontestablement prêts pour l'avenir », conclut Roel.

Pour plus d'informations :
Roel De Winter
ORCA
38 Drevendaal
2860, Wavre-Sainte-Catherine, Belgique
Tél. : +32 (0) 495 376 327
info@orca-nv.be
www.orca-nv.be


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)