Marco Rodríguez, directeur de SAT Export Surfruit :

« Tant que la production de pomelos de Floride sera limitée, les pomelos espagnols et sud-africains pourront coexister »

La saison des agrumes en Andalousie a été difficile cette année. Les différents rapports publiés deux fois par semaine par le gouvernement régional d'Andalousie sur l'évolution de la saison commerciale au cours des derniers mois ont mis en évidence un rythme lent des ventes depuis le début de la saison, qui a été marquée - et continue de l'être pour les oranges et les citrons - par des prix bas. Bien que tous les agrumes andalous ne connaissent pas la même situation.

« La saison des pomelos se développe normalement. Il est vrai que nous avons commencé avec de meilleures perspectives parce qu'en septembre et octobre, il y avait une forte demande et beaucoup d'intérêt pour les fruits, et quand nous avons vraiment commencé à la mi-novembre, la demande n'était pas aussi forte ; mais ça ne va pas mal. En général, le pomelo connaît une saison très stable », explique Marco Rodríguez, directeur de SAT Export Surfruit, qui commercialise la marque LomasFruit.

« Cette année est plutôt anormale en termes de taille car le manque de pluie dans notre communauté nous amène à récolter des fruits plus petits. Mais ils sont très performants sur le plan commercial et nous obtenons des prix corrects. » 

« A cet égard, le prix du pomelo est sauvé par le volume et la consommation : l'offre n'est pas aussi importante que pour les oranges et la concurrence du produit espagnol sur le marché est temporaire », souligne Marco. « Le pomelo espagnol est très bien positionné sur le marché des variétés à chair rouge, comme le Star Ruby, et il y a un bon chevauchement avec la saison sud-africaine, qui commence en mai, quand nous terminons. Il existe un troisième grand concurrent mondial, la Floride, qui, en raison des problèmes causés par le greening, a connu une baisse de sa production. En fait, au cours des quatre ou cinq dernières années, le pomelo espagnol a gagné des parts de marché. Les prix étaient différents auparavant car il était très difficile de concurrencer la Floride, mais tant que la production américaine sera limitée, les pomelos espagnols et sud-africains pourront coexister. » 

« Bien que nous devions également tenir compte d'autres concurrents sur ce marché, comme la Turquie et Israël, qui bénéficient actuellement de prix plus bas qu'à d'autres saisons. »

Bons résultats pour la saison 2020/21
Le pomelo, en effet, a réalisé des chiffres importants la saison dernière. Les données recueillies par l'Observatoire des Prix et des Marchés révèlent que les exportations de pomelos andalous entre octobre 2020 et août 2021 ont augmenté de 26 % en volume et de 32 % en valeur par rapport à l'année précédente ; une augmentation qui, bien qu'influencée par les conséquences de la pandémie, révèle la reprise du dynamisme des exportations de ce fruit.

Bien que la croissance du secteur se reflète également dans le rapport sur la synthèse de la campagne agrumicole 2020/2021 en Andalousie, dans lequel, selon les informations recueillies par le Service d’Études et de Statistiques du Secrétariat Général de l'Agriculture, de l’Élevage et de l'Alimentation du Gouvernement Régional d'Andalousie, la production a augmenté de 19,1 % pour atteindre 30 274 tonnes. Des augmentations intéressantes de la production ont également été enregistrées dans de nombreuses provinces, en particulier à Malaga (+104,9 %), Almeria (+56,3 %), Grenade (+32,5 %), Séville (+27,8 %) et Huelva (+25,1 %).

« Il faut tenir compte du fait que les chiffres d'exportation des dernières saisons ne doivent pas être pris comme référence, car il y a eu de nombreux incidents entre la fermeture de l'hôtellerie et de la restauration et les confinements, donc les volumes ont beaucoup fluctué. Bien que les résultats aient été très bons, ils ont également été influencés par le fait que l'Afrique du Sud est entrée plus tard sur le marché et que, en raison des pertes causées par la cochenille dans les régions de Valence et de Murcie, il y a eu plus d'exportateurs venant en Andalousie pour le pomelo précoce. »

Champ de culture dans la Finca Las Lomas

Le Royaume-Uni, un marché historique pour le pomelo de Las Lomas
Surfruit produit entre 5 et 7 millions de kilos de pomelos à Cadix, dans les environs de Vejer de la Frontera, et à Séville, plus précisément dans la zone de Burguillos, dans les basses terres fertiles du Guadalquivir, aussi bien en conventionnel qu'en biologique, qu'elle commercialise sous la marque Lomas Fruit dans toute l'Europe.

« Cette année, nous fournissons des pomelos à Mercadona en Andalousie. Il s'agit de notre première opération sur le marché intérieur car, normalement, nous exportons. Pour nous, le Royaume-Uni représente une part importante des ventes ainsi que l'Europe du Nord. Dans le segment des pomelos biologiques, nous travaillons aussi directement avec les supermarchés allemands et anglais depuis longtemps. » 

Las Lomas travaille historiquement avec le marché britannique depuis plus de 25 ans et dispose depuis ses débuts d'un bureau de vente au Royaume-Uni pour être en contact direct avec les supermarchés du pays, où elle vend son portefeuille de produits, dont le Star Ruby produit par Surfruit.

Il y a quelques jours, cela faisait précisément un an que le Royaume-Uni a quitté l'UE, une rupture qui a donné lieu à une nouvelle réglementation des exportations de fruits et légumes vers ce marché, toujours en cours de mise en œuvre.

« La modification des exigences relatives à l'exportation de pomelos vers le Royaume-Uni a été très légère. En ne nécessitant pas de passeport phytosanitaire, la bureaucratie pour l'exportation a été une opération simple. Aux frontières, tout se passe plutôt bien, il n'y a pas beaucoup de retards », souligne Marco Rodriguez.

Pour plus d'informations : 
Marco Rodríguez
Directeur de SAT Export Surfruit
marco.rodriguez@lomasfruit.es 
http://surfruit.es 

Rafa Carmona 
Directeur des ventes Las Lomas UK
rafa@las-lomas.co.uk 
www.laslomas.org


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)