Rapport sur le marché de la pomme de terre semaine 1

« L'offre a été forte et suffisante pour répondre à la demande »

En début d'année, les affaires ont démarré tranquillement et sur un rythme bien connu. L'euphorie du Nouvel An s'est estompée en raison de la faiblesse persistante des activités hors foyer et de la restauration dans la région. L'offre étant confiante et suffisamment en phase avec la demande, il n'y a pas eu de changements significatifs à signaler. Des Annabelle ou même des Spunta de Chypre nouvellement approvisionnées ont été proposées sur tous les marchés. À Hambourg, les premières et attrayantes Nicola de Chypre ont également été commercialisées. Les tubercules nationaux ont cependant continué à donner le ton sur tous les marchés, selon BLE.

Rhénanie-Palatinat : la situation des prix reste inchangée pour l'instant
L'offre et la demande sont bien équilibrées, selon la Chambre d'agriculture de Rhénanie-Palatinat. Les détaillants ne cessent de faire de la publicité avec des offres spéciales, parfois en petits conditionnements, à partir de 0,40 €/kg. La situation des prix reste inchangée pour l'instant. Mais les ajustements de prix souhaités pour les produits emballés à froid restent en discussion. Les plantations de pommes de terre précoces en Espagne ont pu être effectuées à temps, de sorte que l'on peut s'attendre à des livraisons en conséquence.

Hesse : situation de marché calme, prix stables
Une situation de marché calme et des tendances de prix stables se poursuivent sur le marché de la pomme de terre. Malgré un effort de tri accru, l'offre peut confortablement répondre à la demande, qui a été normale jusqu'à présent. Les producteurs espèrent une stabilisation des prix pour les qualités supérieures. Mais les mesures de lutte contre le coronavirus plus strictes perturbent le secteur de la restauration, qui fait preuve de la même prudence dans sa planification. Reste à voir comment les ventes dans ce secteur évolueront, rapporte l'Office du Land de Hesse.

Basse-Saxe : affaires satisfaisantes
Selon la base (classement 35 - 65, moins de 8 % de défauts, marchandise légère et à peau ferme, en vrac, point de collecte gratuit par 100 kg), les prix suivants ont été payés la semaine dernière :

Selon la qualité, des suppléments ou des rabais sont encore possibles. L'activité des pommes de terre en début d'année était satisfaisante, selon l'association des agriculteurs de Basse-Saxe (Bauernverband Niedersachsen).

Schleswig-Holstein : des importations moins chères en provenance de France
Aussi calme que l'année ait commencé dans le segment de marché de la pomme de terre, elle se poursuit dans la deuxième semaine de 2022, comme le rapporte la Chambre d'agriculture du Schleswig-Holstein. L'offre est encore suffisante. Des marchandises importées de France, comparativement moins chères, complètent l'assortiment et, selon les rapports, entraînent des irritations dans la structure des prix intérieurs en Allemagne, car la demande de tubercules est actuellement globalement contenue.

Comme il est typique pour la saison, les vacances sont suivies d'une période de baisse des ventes de pommes de terre. En fonction de la capacité de stockage, les producteurs doivent rester patients. Les acteurs du marché ne s'attendent pas à une reprise du marché avant la fin du mois. Heureusement, les exportations se portent bien. La demande d'importation des pays baltes, de la Roumanie et de la Hongrie continue d'être signalée.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)