Alban Descamps, En’Diva :

« Le marché de l’endive est très bataillé en termes de prix »

« La production de l’endive française est généreuse cette année ce qui engendre, en toute logique, une pression à la baisse sur les prix », rapporte Alban Descamps de la société En’Diva. Mais la généreuse production n’est pas la seule raison des prix bas. « En ce moment, l’endive française est très concurrencée par les endives hollandaise et belge qui sortent à des prix vraiment très bon marché. » 
 
Pour Alban si l’offre internationale présente sur le marché français à des prix très bas est handicapante, c’est surtout la présence de la Belgique et de la Hollande sur l’export qui pénalise. « Ils ne nous laissent quasiment pas de place pour travailler. Cela affecte particulièrement nos exportations sur l’Allemagne et l’Italie, où la France est traditionnellement exportatrice. »  
 
Globalement la demande pour les endives est bonne, mais comparée à la production, elle n’est pas suffisante. Et le marché n’est jamais stable. « La semaine dernière il y avait beaucoup de demande. Cette semaine le marché est plus lent. » 
 
La crainte de manquer de bras
Alban ajoute qu’En’Diva continuera sereinement à faire ce qu’elle a toujours fait : produire et vendre les endives de ses huit producteurs adhérents. « La crise sanitaire reste une source d’inquiétudes dans les endiveries. Il y a toujours la crainte de manquer de bras. C’est un peu fatiguant pour tout le monde, même si l’on commence à vivre avec. »

Alban Descamps au Fruit Logistica 2020
 
Pour plus d’informations :
Alban Descamps
En’Diva
Z.I. Artoipôle
34, allée de Grande Bretagne
62118 Monchy Le Preux
Tél : +33 (0)3 21 15 23 30
Fax : +33 (0)3 21 15 23 39
endiva@endiva.fr    
www.endiva.fr   


Date de publication:
© /



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)