Laurent De Smedt, BelOrta :

« Bon prix pour les poires tous calibres confondus mais les prix pour les pommes sont mauvais »

Cette année, les pommes et les poires ne se comportent pas de la même manière sur le marché, comme l'explique Laurent De Smedt,  responsable de cette division chez BelOrta en Belgique. « Le marché de la poire devrait encore s'améliorer dans les semaines à venir et j'espère que la situation sur le marché de la pomme s'inversera ».

« Nous avons vendu de bons volumes de poires. Nous sommes en avance sur le calendrier de l'année dernière, et les prix parlent d'eux-mêmes. La semaine dernière, les gros calibres (70-75) étaient vendus aux enchères à 1 €, les 65 à 0,95 € et les 60 à 0,85 €. Même les petites tailles (55) ont été vendues à 0,82 €. Donc, tous les calibres gagnaient de l'argent. »

Ce bon marché de la poire n'est pas une totale surprise pour Laurent. « Les stocks européens étaient déjà très bas pendant l'été. L'Italie, notamment, a peu de poires. Les ventes à l'Allemagne progressent particulièrement bien. Le pays achète habituellement des barquettes de 1kg, mais, cette année, ils commandent aussi beaucoup de poires emballées dans les tailles 65, 70 et 75. Donc c'est un vrai bonus. »

« Les poires Conférence vont dans toute l'Europe. L'Italie et la France participent également bien au marché cette année. Et la Chine, malgré les prix plus élevés, continue également à charger nos poires. Les ventes des poires Fred ont également été excellentes », poursuit Laurent. « Les volumes disponibles sont encore limités, mais la demande augmente chaque année. Au départ, nous les vendions aux détaillants belges mais nous avons fait les premiers tests vers l'Allemagne. Et nos poires Migo ont toutes été triées et vendues. »

Les ventes de pommes, en revanche, ont été plus difficiles. « Contrairement aux poires, la plupart de ces ventes sont locales, et nous avons des exportations limitées. Nous avons un volume de pommes plus important que l'année dernière, et les prix sont décevants. Les pommes sont d'excellente qualité, mais le marché ne se redresse pas. Alors que la Jonagold, par exemple, est aujourd'hui un excellent article de promotion dans les supermarchés. Les Kanzis résistent néanmoins malgré une pénurie de gros calibres », conclut Laurent.

Pour plus d'informations : 
Laurent De Smedt, Chef de la division pommes/poires
BelOrta
Tél. : +32 (0) 126 70 260
Laurent.desmedt@belorta.be   
www.belorta.be 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)