Leon van den Hombergh, Frankort&Koning :

« Les autres saisons de melons d'Amérique centrale ont commencé avec un stock plus important »

Sur le marché européen, le cycle du melon brésilien est presque terminé. C'est maintenant au tour de l'Amérique centrale. « Les défis logistiques ont été énormes. Non seulement en Afrique du Sud, mais aussi au Brésil. Ce ne sera pas différent pour l'Amérique centrale », explique Leon van den Hombergh de Frankort&Koning aux Pays-Bas.

« Le plus souvent, les navires ne parvenaient pas à quitter les ports brésiliens à temps. Le déchargement au port de Rotterdam ne s'est pas toujours déroulé comme prévu non plus. Le processus logistique est plein d'incertitudes. Il est donc très difficile pour les importateurs d'établir des calendriers. Mais également pour les exportateurs, les temps de transit étant très incertains. »

« Toutefois, chaque inconvénient a ses avantages. Ici aussi. Le marché du melon pourrait bien se vider d'un seul coup. Les autres années, nous avions quelquefois des approvisionnements massifs et des stocks importants. Plus maintenant. Il pourrait même y avoir des pénuries. Puis, la demande vient soudainement de toute l'Europe », explique M. Leon.

« Le marché local brésilien est bien meilleur que les années précédentes. La production y est également en train de diminuer rapidement. Du coup, nous sommes déjà en rupture de stock en semaine 4/5. »

« Cela modifie beaucoup la saison d'Amérique centrale du Costa Rica, du Honduras et du Panama », explique Leon. « Mais là aussi, les défis sont nombreux. Non seulement sur le plan logistique, mais aussi sur le plan des coûts. »

« Pourtant, les prix sont encore tout à fait normaux. Ils sont restés très bas. Mais ils remontent maintenant aux alentours de 7 à 8 € pour le Galia et le Cantaloup. Les melons jaunes coûtent entre 8 et 9 €, et les pastèques, 0,85 €. Heureusement, il ne neige pas. La consommation ne s'envolera pas soudainement début février. Dans les semaines qui précèdent la Saint-Valentin, l'accent est généralement mis sur les fruits rouges espagnols. Nous allons néanmoins en tirer le meilleur parti », conclut M. Leon.

Pour plus d'informations  :
Leon van den Hombergh
Frankort & Koning B.V.
Tel : +31 (0) 773 897 202
Cell. : +31 (0) 651 238 770
l.vdhombergh@frankort.nl
www.frankort.nl


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)