Les coûts de production mettent en difficulté le secteur des produits frais

« Il y a un risque concret de ne pas arriver à faire face à l’augmentation des prix. Si les choses ne changent pas, 2022 sera terrible », rapporte Emile Fellini, propriétaire d'une entreprise de production, transformation et commercialisation de légumes située à Gambettola (Forlì-Cesena).

« Je ne sais pas comment font les autres, mais d'après ce que je lis, tout le monde vit la même chose. Par exemple, en quatre mois seulement, notre facture d'électricité a augmenté de 85 000 euros par rapport aux quatre mêmes mois de l'année dernière, alors que la consommation est restée plus ou moins la même. Et ce n'est qu'un des nombreux éléments pour lesquels il y a eu une augmentation. » 

Fellini possède également une entreprise couvrant des dizaines d'hectares où il cultive directement de nombreux produits. « En 2021, nous avons sensiblement atteint le seuil de rentabilité. En 2022, nous travaillerons probablement à perte, un concept que tout le monde peut comprendre facilement - les moyens techniques ont doublé ou triplé, alors que les prix payés par nos clients ne couvrent pas ces augmentations. » 

Comment rattraper le coup ? « Tout d'abord, nous allons diminuer le nombre de greffes. La consommation va probablement baisser, donc nous ne planifierons pas autant. Mais nos producteurs ont besoin d'un minimum garanti pour organiser leurs cultures. Il n'est pas facile de trouver le bon équilibre. » 

Certifications, nouveaux emballages, agriculture durable, ce sont effectivement de beaux concepts, mais ils se heurtent à une question : qui va les payer ? « Il est indéniable que les consommateurs sont devenus plus prudents et commencent à n'acheter que ce qui est absolument nécessaire. Si le prix des produits augmente, la consommation baisse, il faut donc se mettre dans la tête qu'on ne peut pas produire les mêmes quantités qu'avant. » 

« Je suis d'accord pour dire que les 2,50 €/kg actuels pour le fenouil sont trop élevés, mais les 0,70 €/kg que le marché a payés pour eux pendant deux ans étaient-ils bons ? Ce n'était pas le cas, mais personne ne s'est plaint. » 

La couverture des coûts de production semble plus difficile que jamais. « Nous faisons ce que nous pouvons pour économiser, mais c'est risqué », conclut M. Fellini. 

Pour plus d'informations : 
Fellini Patrizio S.r.L.
Via G. Pascoli, 875
47035 Gambettola (FC) - Italie
Tél. : +39 0547 659 777
emile@fellinipatrizio.it  
www.fellinipatrizio.it 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)