Marché mondial : le citron vert

Le marché mondial du citron vert est actuellement promis à un nouvel essor. Le secteur de la restauration reprend son activité dans de nombreux pays, ce qui accroît la demande pour cet agrume. Les marchés comme celui des Pays-Bas s'attendent à voir cette tendance se poursuivre tout au long de l'année, alors que l'industrie du tourisme se remet sur pied. Une grande partie de l'offre de citrons verts sur les marchés européens et américains provient actuellement du Brésil et du Mexique, malgré les problèmes d'expédition, tandis que l'Afrique du Sud et l'Australie se concentrent sur leur approvisionnement national. L'Afrique du Sud en particulier a vu une augmentation de la demande de citrons verts grâce à la popularité de plus en plus grande de la cuisine mexicaine dans le pays. A noter toutefois que le Mexique et l'Afrique du Sud ont connu de fortes pluies dans leurs zones de production, entraînant une chute importante des fruits et une baisse des approvisionnements.

Pays-Bas : le marché s'améliore encore
Les importateurs néerlandais s'attendent à ce que le marché des citrons verts continue de s'améliorer. « Dans les zones de production brésiliennes, les pluies ont été quasi continues, entraînant une réduction significative de la récolte. On s'attend donc à ce que le marché manque de citrons verts. Les prix sont encore à un niveau d'environ 5-6 euros, mais il faudra compter avec quelques euros de plus dans les semaines à venir. Janvier n'a pas été un mauvais mois, mais je pense que les ventes faiblissent en ce moment. Du côté de la demande, le fait que le secteur de la restauration reprenne est positif. Parallèlement, le délai de fermeture est encore tel qu'il n'a pas vraiment remis en route la consommation de citrons verts. Cela devrait se produire à nouveau lorsque les gens retourneront en vacances et que le tourisme reprendra. »

Allemagne : le Brésil et du Mexique dominent le marché
Un négociant de Rhénanie-du-Nord-Westphalie s'approvisionne actuellement en citrons verts auprès d'un importateur de Rotterdam au prix de 7 à 8 euros la caisse. Il écoule généralement entre 100 et 150 caisses par semaine en calibre 54 avec 4 kg. En ce moment, il ne vend qu'environ 70-80 caisses. D'après lui les produits sont de qualité supérieure avec beaucoup de jus et ne présentent que quelques taches sur la peau. Aucun problème de livraison n'a été constaté ces derniers temps.

Un grand importateur du nord de l'Allemagne indique que ses importations ont considérablement augmenté en raison de la baisse de la demande intérieure. Le Brésil exporte désormais beaucoup à l'étranger, notamment en Europe, avec notamment des citrons verts persans ou tahitiens, une variété sans pépins. La variété Sutil, à peau fine, est également populaire. Le produit brésilien peut être proposé presque toute l'année, ce qui est aussi lié à la professionnalisation croissante sur place.

Au Mexique, en revanche, la demande intérieure est beaucoup plus forte et les produits sont davantage exportés vers les États-Unis et le Canada. Le volume des produits mexicains a également augmenté. Pour les marchés allemand et européen, les citrons verts du Mexique ne sont pas attendus avant le mois de mai et risquent de durer jusqu'en décembre.

Les prix des citrons verts sont restés relativement stables au cours des dernières semaines. La conjoncture du marché a également contribué à une demande plutôt modérée.

Italie : des citrons verts du Brésil et du Mexique sur le marché 
Actuellement, le marché des citrons verts est stable en Italie. Cette situation fait suite à une effervescence avant les fêtes en décembre, lorsque l'offre provenait de diverses origines. Depuis quelques semaines, la demande est en baisse.

Un grossiste du nord de l'Italie déclare : « La consommation ne connaît ni hausse ni baisse. En ce moment, le prix d'achat moyen est d'environ 5 euros par paquet de 4,5 kg pour le citron vert en provenance du Brésil, soit environ 1,20 euro par kg. En vente, il faut généralement compter 2 ou 3 euros de plus. Les citrons verts mexicains sont limités sur le marché et leur prix d'achat moyen est généralement supérieur de 1,50 euro par paquet de 4 kg à celui du produit brésilien. »

Espagne : excellent début pour le citron vert en 2022
2021 s'est avérée être une très bonne année pour les ventes de citrons verts en Espagne et l'année 2022 commence mieux que prévu, même si elle apportera son lot de défis notamment côté logistique. « Le mois de janvier a été positif, avec des prix compris entre 6 et 7 euros par carton de 4,5 kg. Le démarrage de l'année a été meilleur que prévu. Il y a eu beaucoup de retards dans l'arrivée des navires depuis le pays d'origine. Cela a rendu l'approvisionnement plus tendu que les autres années, en tenant compte du fait qu'en janvier, la demande est généralement moins importante », explique un importateur. Janvier et février ne sont pas des mois de grande consommation de citron vert, il est donc encore difficile de percevoir une réactivation plus importante du canal de la restauration par rapport à 2021 avec ce produit. Pour l'instant, la consommation est calme, mais il faut espérer qu'au printemps, et si les indicateurs de la pandémie continuent de s'améliorer, la consommation reprendra.

« Nous sortons d'une bonne année 2021 qui a vu les ventes se développer très bien en été », rappelle le professionnel. « La bonne disponibilité du produit en provenance du Brésil a également contribué à bien développer les ventes. L'année dernière, le Brésil a exporté 30 % de volume en plus par rapport à l'année précédente tandis que le Mexique a vendu moins de produit en Europe en raison d'une baisse de production liée à des problèmes météorologiques. En outre, l'ouverture partielle du tourisme et des restaurants de manière générale a favorisé les ventes de citrons verts. »

Selon l'importateur, plusieurs défis se posent en ce qui concerne la distribution des citrons verts : d'une part, la logistique continue de compliquer le flux des importations avec des retards des navires et des documents arrivant plus tard que le fruit lui-même. D'autre part, les autorités sanitaires ne peuvent pas faire face à une telle charge de travail et les nouvelles réglementations bloquent parfois les fruits à l'arrivée. L'augmentation du coût de la logistique sera également un défi dans les mois à venir, non seulement pour les citrons verts, mais pour tous les fruits également. C'est un défi sur le plan macroéconomique général. Pour l'instant, l'Espagne importe surtout du Brésil.

Afrique du Sud : augmentation de la popularité 
Les mois de janvier et février sont la pleine saison des citrons verts en Afrique du Sud. L'offre de cet agrume est actuellement forte et les prix sont bas, comme les producteurs s'y attendent à cette période de l'année. Selon un producteur de citrons verts du Lowveld, le prix de ces fruits était élevé l'année dernière alors que l'offre locale était faible : entre R140 (7,9 euros) et R180 (10,2 euros) pour un sac de 3 kg de juillet à novembre ; actuellement, le prix est d'environ R30 (1,7 euro) le sac.

La popularité croissante des restaurants mexicains en Afrique du Sud et la levée de la réglementation relative au Covid ont stimulé la demande en citron vert. Les vergers ont connu de nombreuses chutes de fruits en raison des fortes pluies et des nombreux jours nuageux sur l'Afrique du Sud cet été, ce qui a ralenti la croissance.

Bien que l'Afrique du Sud exporte très peu de citrons verts, quelques-uns sont importés du Brésil en contre-saison.

Amérique du Nord : des prix élevés qui devraient se maintenir
Les prix des citrons verts sur le marché nord-américain restent élevés et devraient se maintenir de la sorte à court terme.

« Il y a trois semaines, le marché est passé d'un prix de 24 $ à un sommet de 60 $ FOB Texas », déclare un expéditeur. « Je pense qu'à court terme, il restera élevé, peut-être jusqu'à la mi-mars. Mais à un moment donné, les gens cesseront tout simplement d'utiliser les citrons verts. C'est difficile à évaluer. »

Qu'est-ce qui explique la hausse des prix actuelle ? « Le marché des citrons verts est une montagne russe », explique l'expéditeur. Le mois de janvier, par exemple, a vu des passages incohérents de chargements du Mexique vers le sud du Texas, le plus grand point d'entrée des citrons verts aux États-Unis. Selon l'USDA, la semaine se terminant le 27 janvier a vu 622 chargements, tandis que la semaine se terminant le 20 janvier était de 379 chargements. « Ces fluctuations existent. Elles ne sont pas nécessairement la faute des cultivateurs ou des personnes chargées de la production. 60 % de toutes les limes qui traversent le Mexique passent par Veracruz et la ville de Martínez de la Torre », explique-t-il.

Mais les microclimats du Mexique ont également permis la culture du citron vert dans de nombreuses autres parties du pays, notamment dans des régions où la production de citron vert était minime, voire inexistante, il y a 10 ou 15 ans. Ces régions représentent les 40 % restants de la production mexicaine. « Telle est la fluctuation du marché sur laquelle personne n'a de contrôle. Dans ce cas, on a tenté de prévoir un déficit de production, mais on a découvert des citrons verts ailleurs, dans ces petites zones de production. »

Les citrons verts peuvent également être plus difficiles à récolter. « Les citrons verts produisent environ quatre fois par an, soit un délai de 90 à 100 jours entre la fleur et le fruit », explique l'expéditeur. « Mais, compte tenu de ces microclimats, vous devez également les récolter au bon moment. Les citrons ont un point optimal où il faut les récolter. »

Parallèlement, la demande continue de croître pour les agrumes. « La consommation augmente chaque année. Mais pour compléter cela, de nouvelles zones de production ont été mises en place. Donc si, il y a 10-15 ans, l'offre était importante pour un marché faible, aujourd'hui c'est l'inverse », explique l'expéditeur.

Il note toutefois que la demande actuelle est plus faible, en grande partie à cause des conditions météorologiques. « Quand il fait mauvais temps aux États-Unis, en particulier dans le Nord-Est, qui a la plus forte concentration de population du pays, quand il fait froid et qu'il neige, les gens ne veulent pas sortir. Le temps froid réduit la demande sur les ventes de citron vert », ajoute-t-il.

Australie : bons prix, les exportations dépassant les importations
Les citrons verts sont correctement approvisionnés en ce moment. Ils se vendent à un bon prix sur la plupart des grands marchés australiens. Les marchés de Sydney ont indiqué que l'agrume est en abondance, et très abordable à 3-7 $ le kilo ou 30-60 ¢ l'unité, lorsqu'il est acheté en vrac. Dans les principaux supermarchés, le prix est légèrement plus élevé, entre 80c et 1,30$, avec une augmentation de la demande pour ce fruit pendant les mois d'été, les consommateurs utilisant les citrons verts dans les boissons tropicales, la cuisine et les salades.

L'année dernière, un organisme de pointe de l'industrie a noté que le pays produisait environ 30 000 tonnes de citrons verts chaque année, dont 28 000 tonnes à l'extrême nord du Queensland pendant toute l'année. Avec les citrons, les citrons verts sont souvent la principale source de revenus pour la plupart des producteurs du FNQ. Les exportations nationales dans cette catégorie augmentent lentement d'année en année - et selon les statistiques, au cours de l'année 2019/20, les exportations (4 206 tonnes) ont dépassé les importations (3 902 tonnes).

La semaine prochaine : aperçu mondial du raisin !


Date de publication:
© /



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)