Paulo Barbosa, directeur commercial de Log América :

« Nous sommes les pionniers de l'exportation de la mangue Rosa brésilienne vers l'Europe et le Canada »

Le Brésil est une puissance agricole et figure sur la liste des plus grands producteurs de fruits de la planète, étant une référence mondiale en matière d'agriculture tropicale. Le troisième producteur mondial de fruits a atteint son premier milliard de dollars d'exportations de fruits en 2021, soit 18 % de plus en volume qu'en 2020.

Le pays, connu pour son extraordinaire biodiversité, produit de nombreuses variétés de fruits qui, jusqu'à présent, ont été largement consommées sur le marché national, mais qui commencent à atteindre les marchés internationaux, où elles présentent un potentiel de croissance intéressant.

« Chez Log America, nous travaillons pour aider les petits et moyens producteurs de fruits tropicaux à développer leur agriculture afin qu'ils puissent atteindre les normes requises par les marchés internationaux pour exporter leur production », explique Paulo Barbosa. « Nous les assistons dans tout le processus, de la culture, des certifications à l'emballage et à la conception de la marque, en leur offrant une proposition de valeur pour leur produit afin de réussir sur le marché étranger. Nous mettons ensuite nos producteurs en relation avec un vaste réseau de clients en Europe, en Amérique du Nord et en Asie, où nous expédions actuellement nos produits. » 

Grâce à ce modèle de collaboration avec les producteurs locaux et à sa stratégie d'internationalisation, les fruits tropicaux brésiliens produits dans différents endroits du pays atteignent 16 marchés mondiaux grâce à cette entreprise basée à Goiânia (État de Goiás), dans le centre du Brésil.

« Le marché de la mangue au Brésil est très fort. Dans le nord-est du pays, un grand projet de développement agricole a été mis en œuvre. L'irrigation a été introduite dans une zone de plus de 40 000 hectares (projet Nilo Coelho), transformant la région en une importante zone de culture fruitière. Dans la vallée de São Francisco, 2,5 millions de tonnes de fruits sont produits annuellement (source IBGE). » 

« Le Brésil est connu sur le marché international pour ses exportations de mangues Kent, Palmer et Tommy, mais ce ne sont pas les seules cultivées dans le pays. En fait, sur notre marché national, il y a une grande consommation de certaines variétés anciennes de mangue qui se distinguent par leur arôme, leur saveur et leur couleur, pour lesquelles nous avons opté chez Log America : la mangue Rosa, la mangue Manzana et la mangue Espada. En fait, nous avons été les pionniers de l'exportation de la mangue Rosa du Brésil, et c'est l'une des plus exportées de notre portefeuille. »

« Avec la diversification de notre offre, nous nous concentrons sur un marché plus premium, et nous avons réussi à positionner nos mangues en Europe, plus précisément en Allemagne, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, en Espagne au Portugal, et au Canada, en étant présents à Toronto, Montréal et Vancouver. » 

« Le pitaya rouge est un autre fruit avec lequel nous travaillons et qui enregistre également une augmentation de la demande mondiale. Au Brésil, sa culture s'est étendue à tout le pays et la production connaît une croissance impressionnante. C'est un fruit très exigeant car, n'étant pas climatérique, il a une durée de conservation plus courte, ce qui nous oblige à avoir une logistique plus efficace, mais avec des experts nous travaillons sur la post-récolte du fruit pour obtenir un produit avec une durée de conservation plus longue qui préserve sa qualité plus longtemps. Malgré cela, il est déjà clair pour moi que le marché du pitaya va connaître une croissance spectaculaire dans les prochaines années », souligne-t-il.

Log América complète sa gamme actuelle, conventionnelle et biologique, avec des papayes, des atemoyas, des kakis, des mandarines, des achachairú, des litchis, des pêches et des pommes, entre autres, et avec un produit très important dans le régime amazonien qui, depuis sa jungle d'origine, est devenu connu sur toute la planète pour ses propriétés et a été élevé à la catégorie de superaliment, l'açaï.

« Ce fruit est originaire du nord du pays, en Amazonie. Dans les régions du Pará, il est produit naturellement et a été la base du régime alimentaire de ses habitants en raison de sa valeur nutritionnelle, et de là, sa consommation s'est répandue dans tout le pays. Il peut être consommé transformé sous forme de jus, de smoothies ou de concentrés », explique Paulo. « En Amérique du Sud, nous avons apporté ce super aliment en Chine et en Corée, transformé et enrichi avec du miel, de la gelée royale et de la propolis, où il a été très bien accepté. » 

Nouvelle plateforme numérique de suivi des commandes
Paulo Barbosa a créé Log America en 2013 après une formation internationale approfondie en ingénierie agricole, et depuis lors, son projet global de transfert de technologie vers l'agriculture tropicale locale et de commercialisation à l'étranger a connu une croissance remarquable. Comme le souligne son fondateur et directeur commercial, l'entreprise a connu une croissance de 150 % l'année dernière, malgré les problèmes mondiaux liés à la pandémie.

« Log América, a acquis une représentation mondiale grâce à l'importance que nous accordons à la qualité et au service à la clientèle. Nos producteurs disposent des certifications les plus exigeantes sur les marchés internationaux et nous investissons actuellement dans le développement d'une plateforme numérique grâce à laquelle les acheteurs peuvent suivre intégralement les produits qu'ils achètent, depuis le moment où ils sont récoltés à l'origine jusqu'à leur arrivée à destination. »

« Nous effectuons la plupart de nos expéditions par voie aérienne, même si nous travaillons également avec des expéditions maritimes, et nous bénéficions des services des meilleures sociétés de transport international de marchandises du pays. » 

« Nous avons reçu des demandes commerciales des Émirats Arabes Unis et de la Russie. Le marché russe est très intéressant et dès que les coûts logistiques se seront normalisés et que les taux de fret seront égaux à ceux des expéditions vers l'Europe, nous nous y rendrons », souligne Paulo. « En avril, nous irons à Berlin et nous sommes impatients de retrouver tous nos contacts et de rencontrer de nouveaux clients. » 

Pour plus d'informations : 
Paulo Barbosa
Log América Trade
paulo@logamerica.com.br 
www.logamerica.com.br 
Instagram 
LinkedIn


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)