Croissance ciblée pour l'entreprise de construction et d'installation de serres avec un nouveau projet européen

L'année dernière, Horconex a annoncé ses ambitions européennes. Le constructeur et installateur de serres franco-néerlandais va servir des clients dans davantage de pays européens. L'achèvement en 2021 d'une énième phase 3 pour un producteur de tomates en République tchèque en est un bon exemple, tout comme la réalisation d'une serre en Belgique.

À Poeldijk, au siège social, une chose n'est jamais négligée. « Au cours des 35 dernières années, nous avons connu une telle croissance en France et en Suisse grâce à cette concentration, et cela continuera d'être le cas, même maintenant que nous sommes actifs dans davantage de pays européens », souligne le directeur commercial Vincent Kuijvenhoven.

Depuis le 1er janvier 2021, il forme, avec le directeur opérationnel Xander van der Wilk et le directeur financier Jeroen Heemskerk, un conseil d'administration à trois avec de l'ambition. Une ambition de croissance, qui est en partie rendue possible par les nouveaux locaux investis en 2020. « Lorsque Cees van Uffelen a décidé de construire ce bâtiment, il savait déjà qu'il était important de continuer à croître afin de rester sain en tant qu'entreprise. Les détails précis de ces plans n'étaient pas tout à fait clairs à l'époque. Ils le sont maintenant. Nous y parvenons par nos propres moyens et par étapes. L'espace physique supplémentaire dont nous disposons désormais nous aidera à réaliser nos ambitions. »


Le conseil d'administration avec, de gauche à droite, Vincent Kuijvenhoven, Xander van der Wilk et Jeroen Heemskerk.

Nouveaux marchés domestiques
Dans un premier temps, Horconex se concentrera sur l'Allemagne et l'Autriche. Ces deux pays ont été ajoutés comme « marchés domestiques » l'année dernière, grâce à la nomination du directeur des ventes Markus Balan. « Sa nomination et son excellent réseau là-bas portent déjà leurs fruits. Nous espérons avoir bientôt une série de grands projets dans ces pays. » A partir de là, Horconex souhaiterait ensuite également ouvrir une succursale locale en Allemagne, comme elle l'a fait en France. « Nous avons certainement l'intention d'y établir une succursale locale, mais nous voulons d'abord réaliser un certain nombre de projets. Il est important pour nous de ne pas être un 'one-hit wonder' dans les pays que nous ciblons. »


Les producteurs reçoivent souvent un vélo comme cadeau de remerciement pour leurs projets. Des scènes cocasses notamment avec le frein de la pédale à l'arrière, relativement peu connu à l'étranger. « Mais tout le monde est en un seul morceau », s'amuse Vincent.

Installateur
Lorsque l'ambition de croissance européenne a été annoncée, ceux de Poeldijk se sont fait demander par leurs collègues français ce qui pouvait encore être fait aux Pays-Bas. Horconex n'y avait jamais vraiment été actif. « Nous leur avons souvent posé cette question à propos de la France, donc logiquement nous avons renvoyé la balle. Ici, aux Pays-Bas, nous voyons surtout des opportunités pour l'écrantage et le chauffage. Nous sommes actifs dans ces deux branches depuis des années, mais jamais au premier plan. Nous voulons changer cela en participant, entre autres, à HortiContact. Nous voyons qu'il y a encore de la place ici pour un bon installateur, surtout pour le chauffage. Le bon personnel est rare ici. Nous avons une bonne équipe, jeune, pour assumer de tels emplois. »


Lorsque les prix des matières premières ont commencé à augmenter, la direction d'Horconex a décidé de stocker des tuyaux de chauffage. « Cela nous a semblé juste à l'époque et l'est encore aujourd'hui ».

Activité de construction en Belgique
Pour cette année, Vincent s'attend à ce qu'il y ait beaucoup de nouvelles activités de construction en Belgique. C'est pourquoi Horconex se concentre spécifiquement sur les nouvelles constructions pour leurs voisins du sud cette année. « La dernière année de subventions favorables pour la cogénération met la pression. Vous verrez que beaucoup de projets doivent encore être réalisés avant la fin de cette année pour cette raison. »

Continuité
Si Horconex veut construire dans d'autres pays européens ça ne signifie pas qu'elle ne l'a pas déjà fait. Vincent rappelle la Finlande, des projets au Royaume-Uni, dont un projet de chauffage l'année dernière, et d'autres pays d'Europe de l'Est en plus de la République tchèque. « Ce pays a croisé notre chemin une fois grâce à un projet là-bas. Par le passé, nous avons souvent réalisé des projets hors de France et de Suisse de cette manière. Maintenant, nous voulons le faire davantage et pas seulement de manière ponctuelle, mais de manière permanente. » En commençant donc par l'Allemagne et l'Autriche. « Mais à terme, par exemple, également plus loin en Europe de l'Est, où nous sommes déjà bien connus en République Tchèque et en Slovaquie avec plusieurs serres. On peut dire qu'ici, en dehors des pays francophones, nous avons vraiment pris nos marques. »

Pour plus d'informations : 
Vincent Kuijvenhoven
Horconex
info@horconex.com  
www.horconex.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)