Rapport BLE semaine 7 :

Les importations de raisins sud-africains ont dominé le marché

Les importations de raisin sud-africain ont manifestement dominé le marché, malgré les retards d'arrivée dans les ports ici et là. C'est l'une des raisons pour lesquelles la demande de marchandises de toutes provenances est restée à un niveau élevé. En termes de variété, les clients ont pu se rabattre sur une gamme de produits plus large, qui a également été bien complétée par des approvisionnements namibiens et péruviens en baisse. En général, selon le BLE, les affaires ont été inégales : tantôt la qualité des produits exigeait une vente immédiate à des prix attractifs. Parfois, des variétés recherchées se sont vendues relativement rapidement pour un prix considérable de 4 € par kg.

À Munich, le Thompson Seedless d'Afrique du Sud a gagné en importance, mais n'a pas encore pu convaincre à Francfort en termes de couleur. Ici, le Crimson Seedless rouge foncé et le Prime Seedless clair ont gagné en importance. Les retours des détaillants alimentaires ont entraîné une baisse des prix de diverses variétés IFG à Francfort et à Berlin.

Pommes
Les pommes domestiques Elstar, Boskoop, Braeburn et Jonagold ont continué à constituer la base dominante de la gamme riche en variétés. Sur les marchés, le commerce a été le plus souvent lent et la demande a été satisfaite sans effort.

Poires
Une demande lente a été suffisamment satisfaite, sans aucun problème. L'offre a été dominée par l'italienne Abate Fetel et la Santa Maria en perte de vitesse. De plus en plus de Williams Christ sud-africaines sont arrivées sur les marchés.

Oranges
Les Navelina espagnoles dominaient toujours la scène, mais leur présence était apparemment en baisse. Au contraire, les Lane Late et Navelate gagnaient en importance.

Petits agrumes 
Les mandarines d'Espagne semblaient prédominantes. En termes d'importance, l'Orri israélienne suivait, très convaincante sur le plan organoleptique.

Citrons
Le Primofiori espagnol a dominé la commercialisation. Les Lama et Enterdonato venaient de Turquie, mais étaient absents à Cologne. L'offre et la demande étaient suffisamment équilibrées. Les prix n'ont donc pas varié de manière significative.

Bananes
Le commerce a été généralement lent. Les accommodations se sont améliorées ici et là.

Chou-fleur
L'assortiment était composé principalement d'envois français et italiens. En général, les vendeurs ont rarement eu l'occasion de modifier leurs prix existants.

Laitue
En ce qui concerne la laitue, les marchandises belges étaient les plus importantes. Les lots italiens étaient un bon numéro deux. Les prix ont souvent montré une tendance à la baisse.

Concombres
Les approvisionnements en provenance de Belgique et surtout des Pays-Bas ont progressivement augmenté. Par conséquent, la prédominance des lots espagnols a lentement diminué. De ce fait, la situation concurrentielle a augmenté et les prix se sont effondrés.

Tomates
L'offre est restée limitée pour toutes les variétés et provenances. La bonne demande dans de nombreux endroits a continué à amener les distributeurs à des prix élevés ou en légère hausse une fois de plus.

Poivrons 
L'activité du marché et les volumes d'approvisionnement étaient plutôt mitigés cette semaine. L'Espagne a continué à fournir la gamme la plus large en volume, suivie par les marchandises turques et marocaines.

Source : BLE


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)