Anthony Langlais, Kultive :

« La saison du concombre français va se jouer dans les deux prochaines semaines »

Kultive a commencé la campagne de concombres il y a une quinzaine de jours dans un contexte de production très complexe : « A l’heure actuelle, il est très difficile pour un producteur de se projeter. Nous sommes soumis à une pression énorme en ce qui concerne la hausse des coûts sur tous les postes de production. L’augmentation du prix de l’énergie nous impacte directement mais a également des conséquences sur les autres filières dont nous dépendons. Ainsi, par rapport à l’année dernière, le prix du gaz est multiplié par 4 ou 6, celui de l’engrais par 2 voire 4 selon les références, le prix du carton a augmenté de 40 % et celui du transport jusqu’à 20 %. Nous sommes véritablement dans un contexte de hausse des coûts de production hallucinant avec des gros enjeux que l’on ne maîtrise pas et qui rendent l’avenir de la campagne de concombre français 2022 incertain », explique Anthony Langlais, directeur de la société Kultive.

« Nous devons vendre à des prix en phase avec la réalité économique du marché »
Dans cette situation de marché très particulière, la réussite de la saison dépendra également du positionnement des GMS : « Certains de nos clients de la grande distribution tardent un peu à basculer de la campagne espagnole à la française. Nous sommes une nouvelle fois plus chers que l’import. Cette situation peut profiter à la concurrence espagnole dont la production est moins coûteuse en énergie. Mais nous ne pouvons pas vendre à des prix qui ne soient pas en phase avec la réalité économique actuelle. Il va vraiment falloir que le consommateur et nos clients soient bien conscients que nous ne pourrons pas vendre du concombre français cette année au même prix que les années précédentes ».

« Il est primordial que les GMS ouvrent réellement les lignes françaises »
Chez Kultive, certains producteurs ont décidé de limiter les pertes en décalant un peu la récolte. « Mais il est clair que si le bilan de cette première culture est très négatif et n’offre même pas une perspective de reprise pour les cultures suivantes, il risque d’y avoir en ce qui nous concerne à partir de mai/juin un gros trou d’air dans la production. Car si fermer le rideau est plus rentable que le laisser ouvert, en fonction des cas, les producteurs feront un arbitrage. Nous avons donc besoin que la mise en place se fasse correctement. Cette semaine et la prochaine seront déterminantes. Il est primordial que les GMS ouvrent rapidement les lignes françaises, car la saison se jouera en grande partie sur ce démarrage. Nous sommes réellement au seuil de quelque chose d’important ».

« Nous avons tout mis en place pour proposer au consommateur du concombre français de bonne qualité »
Malgré un contexte de mise en place de campagne difficile, Anthony Langlais veut rester positif : « Il a bien fallu démarrer la campagne et nous voulons continuer d’avancer même si chaque producteur a dû prendre des décisions. La situation n’est pas rose certes, mais elle n’est pas toute noire non plus. D’un point de vue sanitaire, la campagne s’annonce bien, ce qui n’était pas gagné compte tenu des mois de janvier et février que nous avons eus. En termes d’agronomie, nous sommes confiants puisque nous avons des plantes saines et bien installées, qui produiront dès que nous aurons du soleil. Nous avons tout mis en place pour aborder au mieux cette saison atypique et proposer au consommateur du concombre français de qualité. D’autre part, la consommation de concombre sur le marché français est sur une tendance haussière depuis quelques années, ce qui est plutôt positif. Pour l’instant, nous avons de la visibilité jusqu’à Pâques. Maintenant, nous parions sur le fait que le consommateur français voudra en pleine saison du concombre français, mais jusqu’à quel prix sera-t-il prêt à en acheter, telle est la question ». 

Pour plus d’informations :
Anthony Langlais
Kultive
190 allée du Bois Vert
45640 Sandillon
Tél. : 02 38 49 33 49
a.langlais@kultive.com 
www.kultive.fr 


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)