Marcel van Rooijen :

« Les transporteurs ont fait tout leur possible pour augmenter les marges et détourner les responsabilités »

Les prix du transport de conteneurs de fret maritime s'envolent. L'importateur de fruits néerlandais Marcel van Rooijen a son avis sur la question. « Certains chiffres sur les marges bénéficiaires ont été publiés. Il est difficile de répercuter cette hausse des prix sur les clients, alors les importateurs réduisent tout simplement leurs marges. Il semble que, pendant la pandémie, les transporteurs aient fait tout leur possible pour augmenter considérablement leur marge et se dégager de toute responsabilité », dit-il.


Marcel van Rooijen

« Ces transporteurs, tels que Maersk, Hamburg Süd et MSC, changent d'itinéraire au gré des circonstances. Cela signifie que 90 % des expéditions sont actuellement retardées d'au moins sept jours. Il y a eu plusieurs cas où, lors de la réservation depuis l'Amérique du Sud, Rotterdam est indiqué comme premier port. Puis, peu de temps avant l'arrivée, l'itinéraire est modifié vers le Royaume-Uni, puis vers les bananiers de Hambourg et enfin de nouveau vers Rotterdam. »

« Je n'en veux à personne de faire de bonnes marges, mais les compagnies maritimes exploitent la situation. Tellement en ce moment que les importateurs et les producteurs en paient le prix. Et nous nous retrouvons avec ces coûts anormaux. Les problèmes de qualité sont beaucoup plus nombreux, car l'allongement des délais de transit réduit considérablement la durée de conservation de nos fruits », conclut Marcel.

Pour plus d'informations : 
Marcel van Rooijen
Tél. : +31 (0) 652 764 158


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)