Patrick Larrere, Fermes Larrere :

« Nous voulons proposer une alternative aux asperges vertes du grand-import »

Les Fermes Larrere cultivent des asperges bio sur deux bassins de production. Blanche et verte dans les Landes et de la verte au Portugal. Concernant la blanche, la récolte vient tout juste de commencer : « Nous avons cueilli nos premières asperges cette semaine. En général, le fait d’avoir des terres qui se réchauffent vite nous permet d’arriver tôt sur le marché. Mais cette année, le début de saison a été légèrement retardé à cause des conditions climatiques défavorables du mois de janvier. Ce qui finalement n’est pas plus mal, Pâques étant positionné cette année plus tard dans le calendrier et la consommation de fruits et légumes frais en général n’étant actuellement pas au beau fixe. L’arrivée du gros de notre production coïncidera donc avec la pleine période de consommation des asperges », explique Patrick Larrere des Fermes Larrere. 


Asperge verte : des volumes plus faibles pour une bonne qualité
Les premières asperges vertes du Portugal ont quant à elles commencé à être récoltées autour du 15 janvier : « Là aussi, les conditions climatiques ont un peu retardé la pousse. Nous avons eu un hiver très sec au Portugal, qui a eu un léger impact sur les rendements. Les volumes seront donc plus faibles que ce que nous avions prévu, mais la qualité est au rendez-vous ».



Des terroirs landais et portugais similaires
Produire de l’asperge verte au Portugal est une décision stratégique tant sur le plan de la production que sur celui de la commercialisation : « Le terroir sur lequel nous avons établi nos aspergeries au Portugal, à Comporta, ressemble beaucoup à notre terroir landais. Le sol y est sableux, il y a beaucoup de pins et le climat est similaire au nôtre, nous sommes très proche de l’océan.  Voilà pourquoi nous avons voulu cultiver des asperges là-bas. Au niveau commercial, l’idée est de proposer au client une alternative aux asperges du grand-import puisqu’à cette période de l’année, le marché de l’asperge verte est dominé par le Pérou ».



Un effet de saisonnalité qui freine la consommation
Côté consommation, bien qu’elle ne soit aujourd’hui pas à la hauteur de ses espérances, Patrick Larrere sait que la promotion de l’asperge verte à cette période de l’année se fait sur le long terme : « Nous avons été surpris pour l’instant, car il y a peu de consommation jusqu’à présent. Cela est lié à l’effet de saisonnalité sur le marché français. Aujourd’hui, le marché de l’asperge en grand-import est faible. L’intérêt est de voir l’évolution de la consommation sur plusieurs années. Nous sommes établis sur un terroir assez exceptionnel, l’idée est de faire connaître l’asperge verte de Comporta à nos clients, pour qu’à terme, la demande augmente sur les mois de janvier et février ». 

Les Fermes Larrere proposent ses asperges vertes et blanches sous les marques Bioleyre et Lady A. Cette année, ce ne sont pas moins de 350 tonnes qui sont attendues, soit une centaine de tonnes de plus que la saison passée. La société travaille avec l’ensemble de la grande distribution, des grossistes, des restaurateurs principalement en France mais également à l’export. 
Pour plus d’informations : 
Patrick Larrere
Fermes Larerre
Domaine du Douc
40410 Liposthey
Tél. : +33 5 58 82 39 64
Fax. : +33 5 58 82 39 98
contact@fermes-larrere.com 


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)