La canne à sucre biologique comme alternative à la banane face à la crise du secteur péruvien

Dans une grande partie du Pérou, les producteurs de bananes traversent une crise délicate en raison du faible prix du fruit. Les coopératives de bananes ne cherchent donc pas seulement de nouveaux marchés, mais aussi des cultures alternatives.

Le directeur commercial de la coopérative agraire Norandino, Santiago Paz López, a proposé que les producteurs de bananes puissent migrer vers la culture de canne à sucre biologique afin de ne pas être limités à une longue attente sans rien produire.

« La culture de la canne à sucre est gérable, plus résistante, adaptable et, surtout, viable », a déclaré Santiago Paz. « Les hectares de bananes peuvent être convertis en hectares de sucre biologique », a-t-il déclaré.

Pour l'homme d'affaires, le grand avantage de produire de la canne à sucre pour l'exportation est l'exemption de droits de douane, à tel point que « le Pérou ne paierait pas pour entrer dans l'Union européenne. » 

« Le Paraguay est notre concurrent en termes de canne à sucre, mais ce pays paie 420 euros par tonne pour entrer sur le marché. »

 

Source : infoMercado / agraria.pe 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)