Rapport de marché BLE - semaine 08/2022 :

« Les poires provenant de l'extérieur de l'Europe sont généralement assez petites »

La présence des poires Bon-Chrétien Williams d'Afrique du Sud s'est accrue brusquement : en volume, le fruit dépassait l'Abate Fetel italienne, qui avait dominé le marché jusqu'alors. Mais les importations en provenance d'outre-mer étaient généralement assez faibles, de sorte qu'elles ne répondaient pas toujours à la demande. Selon le BLE, les lots sud-africains étant de plus en plus présents sur le marché, les négociants ont été contraints de réduire les prix de la gamme européenne dans de nombreux endroits. En conséquence, des baisses ont été observées sur plusieurs marchés. Toutefois, les prix étaient encore bien supérieurs à ceux des années précédentes.

Entre-temps, la disponibilité des produits italiens, néerlandais, belges et également allemands a progressivement diminué, entraînant ici et là de légères hausses de prix. La Turquie a également perdu de son importance en général : les Santa Maria et Devici étaient convaincantes en termes de propriétés organoleptiques, mais n'avaient qu'un rôle complémentaire.

Pommes
La demande n'était pas particulièrement importante et a pu être satisfaite sans difficulté. Les prix n'ont donc pas évolué de manière significative.

Raisins de table
Un large éventail de produits était disponible. Dans l'ensemble, l'offre était quelque peu limitée. Toutefois, l'intérêt étant également limité, la réduction de l'offre n'a pas posé de problème majeur.

Oranges
Les produits espagnols ont continué à dominer le marché. La Navelina et la Navel ont perdu de leur importance, tandis que la Salustiana, la Lane Late et la Navelate ont gagné en importance.

Petits agrumes
La saison entrait lentement dans sa phase finale. Bien que l'offre soit encore suffisante pour répondre à la demande, elle était en net recul. Les clémentines avaient presque disparu du marché.

Citrons
Tant le Primofiori espagnol que le Lama et l'Enterdonato turcs formaient la base de l'offre. La demande pouvait être satisfaite sans difficulté. Les prix ne variaient que rarement.

Bananes
En général, le marché a été calme. L'offre et la demande étaient suffisamment équilibrées.

Choux-fleurs
Les offres françaises et italiennes prédominantes ont été complétées par des produits espagnols. La demande n'était pas particulièrement élevée et pouvait être facilement satisfaite.

Laitue
En général, les prix de tous les types de laitue ont diminué plutôt que d'augmenter. Tous les marchés ont signalé des baisses dues à la faible demande, aux retours des détaillants et aux stocks accumulés.

Concombres
Le déplacement de l'offre des produits espagnols vers les produits d'Europe centrale se produit sur tous les marchés. Par exemple, cette semaine, les livraisons néerlandaises étaient de nouveau plus présentes et rivalisaient en volume avec celles du sud de l'Espagne.

Tomates
Cette semaine encore, les marchés disposaient d'une offre limitée pour presque toutes les variétés. L'Espagne a dominé en termes de variété, de quantité et de propriétés organoleptiques. Le Maroc a fourni principalement des fruits en vrac, comme auparavant.

Poivrons
Les poivrons espagnols ont dominé un marché calme. L'arrivée de l'hiver, fin janvier, dans les principaux pays producteurs a encore eu un fort impact sur les marchés.

Source : BLE 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)