La guerre en Ukraine rend l'exportation de pommes vers le Kazakhstan ou la Mongolie « presque impossible »

La guerre en Ukraine a eu de grandes conséquences pour la Pologne en tant que pays. Chaque jour, 100 000 réfugiés de guerre franchissent la frontière polonaise, tandis que les employés masculins ukrainiens en Pologne retournent dans leur pays pour le défendre. Naturellement, la situation a également entraîné des difficultés pour l'exportation de pommes.

Jakub Krawczyk, responsable des exportations pour l'exportateur polonais de pommes Appolonia, affirme que la Pologne fait ce qu'elle peut pour aider le peuple ukrainien en cette période de guerre : « En tant que communauté, nous sommes tous impliqués pour aider les Ukrainiens en matière de transport, de nourriture, de soins médicaux et d'organisation des besoins de base ici en Pologne. Tous les Polonais sont impliqués ; les entreprises privées, les fonctionnaires du gouvernement ou simplement les gens ordinaires, ils essaient de tout faire pour aider nos voisins en ces temps de guerre difficiles. »

« La situation a un impact énorme sur le secteur des pommes également. Nous avons quelques gros problèmes ; les ventes de pommes sont faibles, car il y a une diminution de la consommation de fruits et, bien sûr, le coût croissant de l'énergie, de l'essence et du gaz. Il y a un manque d'employés qualifiés comme les conducteurs de camions, de chariots élévateurs et de tracteurs », explique M. Krawczyk. « Les marchés de l'Est sont fermés pour nous en ce moment. Cela fait plus de deux mois que l'embargo sur la Biélorussie a commencé et il a eu un effet négatif énorme sur les ventes de pommes en Pologne. L'embargo russe est vraiment mauvais pour nous, mais l'embargo de la Biélorussie est encore pire, car la Biélorussie était l'un des plus gros importateurs de nos pommes. Cela signifie que nous avons tous moins de commandes en ce moment, et que beaucoup d'entreprises ne travaillent pas à pleine capacité, contrairement à ce qui se passait avant l'embargo. »

Globalement, la consommation de pommes semble être en baisse par rapport au niveau habituel, selon M. Krawczyk : « Nous ressentons la baisse de la consommation de pommes à la fois sur le marché intérieur polonais et dans le reste de l'Europe. Actuellement, les stocks de pommes en Europe occidentale sont assez importants et les commandes de pommes polonaises en provenance de cette région sont beaucoup plus faibles que d'habitude. Le fait qu'il y ait une guerre juste derrière la frontière de l'Union européenne a entraîné une augmentation significative des coûts de l'essence, et il est évident que ces coûts auront un effet sur tout le reste. »

En raison du conflit en Ukraine, le transport routier vers le Kazakhstan ou la Mongolie est une chose difficile à organiser selon M. Krawczyk : « Je dirais que c'est presque impossible en ce moment. Il y a également moins de ventes vers la Serbie. Mais le conflit a également provoqué un changement dans le secteur des conteneurs, car la disponibilité des conteneurs a considérablement diminué. Les ventes à l'Égypte ont été beaucoup plus difficiles en conséquence et l'Égypte est un très gros importateur de pommes polonaises. Une nouvelle loi égyptienne n'autorise que la lettre de crédit comme moyen de paiement, ce qui a vraiment ralenti les commandes dans cette région. Un manque de conteneurs signifie également moins de possibilités de ventes vers l'Asie et le Moyen-Orient. »

Normalement, le prix des pommes devrait augmenter à cette période de l'année, car le stockage des pommes augmente les coûts des exportateurs. Toutefois, actuellement, le prix des pommes est en baisse, indique M. Krawczyk. « Ces dernières semaines, le prix des pommes en Pologne a baissé un tout petit peu, mais normalement, à ce stade de la saison, les prix devraient augmenter, en raison de l'augmentation des coûts de stockage. La semaine dernière, nous n'avons constaté aucun changement de prix. Le coût des aliments augmente en raison de la guerre, mais le prix des pommes n'augmente pas au même niveau. Nous pensons que la saison sera difficile, des conflits ont bloqué nos ventes, nous rencontrons quelques difficultés avec la logistique et parfois avec les conditions de paiement. Des problèmes qui ne sont habituellement que quelques bosses sur la route, se sont combinés à la guerre pour créer cette situation négative. Il n'est pas certain que la situation reste aussi mauvaise, mais nous devons surveiller la situation sur chaque marché pour voir comment nous pouvons réagir. »

« Je pense que les pommes polonaises sont une bonne option pour les importateurs, car il y a beaucoup de variétés qu'ils peuvent choisir, la qualité est toujours très bonne et nous pouvons fournir de très grandes quantités. Les producteurs comme nous seront heureux de commencer à coopérer avec de nouveaux partenaires, et même si de nombreux problèmes s'accumulent, nous voulons toujours aller de l'avant pour offrir des aliments sains sur toutes les tables. » conclut M. Krawczyk.

Pour plus d'informations : 
Jakub Krawczyk
Appolonia
Tél. : +48 785 342 930
jakub.krawczyk@appolonia.pl  
www.appolonia.pl 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)