Erik-Jan Thur, Marni Fruit :

« Les ventes d'agrumes espagnols se déroulent sans difficulté mais comment la Valencia égyptienne s'en sortira-t-elle sur le marché ? »

La situation Ukraine/Russie affecte les importations européennes. « Tout le monde est encore légèrement réticent à charger. La tendance générale du marché est beaucoup plus calme. Honnêtement, je suis surpris que les prix des légumes espagnols, par exemple, soient toujours aussi élevés », déclare Erik-Jan Thur de Marni Fruit aux Pays-Bas. 

« Les produits européens ne semblent pas être trop affectés, bien que davantage de produits d'outre-mer entrent sur le marché d'Europe occidentale. Nous avons fait un peu de commerce avec l'Ukraine, mais ce n'était pas une activité principale. Les entreprises spécialisées dans ces destinations ont de plus gros problèmes. Une grande partie des agrumes espagnols arrivent par ici. En ce qui concerne les mandarines, ce sont principalement les variétés à feuilles Nadorcott et Tango qui ouvrent la voie. Elles se vendent plutôt bien. Les prix se situent autour de 10 € pour les petits calibres et entre 12,50 et 13 € pour les grands calibres ».

« Nous avons maintenant la variété d'orange tardive, Lane Late. Il n'y a pas beaucoup de gros calibres disponibles. Nous vendons plus de palettes de tailles 36 à 42, et il y a beaucoup de tailles 48/54. Nous proposons les agrumes exclusivement dans des caisses ouvertes, et cela porte ses fruits. Bien que nous n'approvisionnions pas directement le commerce de détail, une grande partie de nos ventes aboutissent dans le circuit des supermarchés. Là-bas, les boîtes en carton sont plus populaires que les caisses en bois », explique Erik-Jan.

« Nous proposons également les citrons Primofiori dans des emballages ouverts. Les gros calibres partent entre 10 et 11 €, et 12,50 et 13 € pour les meilleurs calibres. »

« Nous avons généralement vendu plus d'agrumes espagnols que ces dernières années, les ventes d'orange et de citron étant particulièrement bonnes. Nous avons généralement été assez bons dans le segment des gros calibres. »

« Mais comme il n'y en a plus beaucoup aujourd'hui, nous avons également évolué sans problème vers les tailles moyennes. Je ne suis certainement pas mécontent de la façon dont la saison des agrumes espagnols s'est déroulée jusqu'à présent. »

« La grande question est de savoir comment vont se présenter les ventes d'oranges Valencia égyptiennes à venir. L'Égypte était un fournisseur assez important du marché russe ces dernières années. Il est difficile d'estimer comment cela se passera la saison prochaine. En tout cas, il n'y aura pas de pénurie d'oranges Valencia. Nous ne sommes pas un acteur majeur dans le secteur des agrumes sud-africains, et nous devrons voir comment cet excédent de production trouvera d'autres débouchés. Nous avons des raisins chiliens en route, par exemple. Pour l'instant, il faut voir ce qui va sortir de tous ces conteneurs », conclut Erik-Jan.

Pour plus d'informations : 
Erik-Jan Thur
Marni Fruit
52 Gebroken Meeldijk
2991 VD, Barendrecht, NL
Tél. : +31 (0) 180 697 996
ej@marnifruit.nl  
www.marnifruit.nl 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)