Combien de temps avant que les bananes coûtent plus d'un euro ?

Les bananes ont pris la première place pour la première fois dans le Top 10 des achats de fruits du GroentenFruit Huis néerlandais, publié en juillet 2021, détrônant les pommes. Les consommateurs adorent les bananes. Les Néerlandais en consomment environ 720 millions par an. En Belgique également, avec une consommation annuelle moyenne de 7,42 kg en 2020. Les bananes sont plus populaires que les pommes. En 2020, les Belges ont mangé 7,33 kilos de pommes chacun.

Les bananes ne sont donc pas un produit négligeable pour les supermarchés et les marchands de fruits et légumes. Les supermarchés, en particulier, déterminent les prix. Celui des bananes fait l'objet de débats depuis des années. Au second semestre 2021, les principales organisations de producteurs et d'exportateurs d'Amérique latine, des Caraïbes et d'Afrique dénonçaient de plus en plus l'hypocrisie des gros acheteurs. Ceci a été mis en évidence par Bananalink, qui promeut notamment un commerce équitable et durable de la banane.

Ces grands acheteurs s'attendent à ce que de plus en plus de normes sociales et environnementales soient respectées tout en payant de moins en moins. Cependant, le vent semble tourner. Pendant longtemps, les consommateurs pouvaient acheter des bananes à 0,99 €. Les choses semblent être en train de changer avec l'annonce en décembre 2021 que les prix contractuels 2022 d'Aldi pour l'achat de bananes sont supérieurs de 0,09 €/kg.

Une hausse moins importante qu'il n'y paraît
Bananalink précise tout de même que cette hausse de prix, qui se traduira par une augmentation moyenne de 1,80 €/boîte, pourrait être moins importante qu'il n'y paraît. En 2021, le prix contractuel du kilogramme était le plus bas jamais atteint, indique cette organisation de lobbying. En outre, les coûts augmentent tellement vite que l'on peut se demander si l'augmentation du prix couvre réellement davantage les coûts de production. Dans une déclaration commune en septembre dernier, puis en janvier, les producteurs et exportateurs de bananes d'Amérique du Sud ont fait part de leurs inquiétudes concernant la hausse des coûts.

Le secteur de la banane est confronté à plusieurs hausses de prix. Le coût des engrais a augmenté de 35 à 45 %. Les prix du carton et du plastique ont augmenté respectivement de 30 et 45 %. Les exportateurs ont également noté une augmentation significative des prix du fret maritime. Les producteurs et les exportateurs affirment que ces coûts ont un impact négatif direct sur la durabilité économique et la compétitivité du secteur de la banane. Par ailleurs, les conditions météorologiques de plus en plus extrêmes dans la région ont causé des dommages irréparables à ce secteur.

Sources : Knack.be, Banalink.com, Nu.nl


Date de publication:
© /



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)