Sébastien Adnot, de Sat Síntesis :

« On s'inquiète de l'augmentation drastique des coûts sur les marges lors de la prochaine saison des fruits à noyau »

Il reste encore quelques semaines avant le début de la saison espagnole des fruits à noyau, qui commencera par les récoltes les plus précoces à Huelva. Les prévisions, jusqu'à présent, sont très bonnes grâce au beau temps, même si le manque d'eau et l'augmentation imparable des coûts de production sont préoccupants.

« Nous avons environ 70 hectares de serres dédiées aux fruits à noyau à Huelva où, si tout continue à bien se passer, nous espérons commencer la récolte vers le 15 avril », explique Sébastien Adnot, du département commercial de Sat Sintesis. L'entreprise cultive des fruits à noyau précoce, dont 85 % sont des nectarines, ainsi que des agrumes, tant à Huelva qu'à Séville.

« Les prévisions de récolte sont, pour l'instant, idéales, car nous n'avons pas subi d'épisodes météorologiques défavorables pour le moment - comme des gelées - et les arbres reçoivent suffisamment d'heures de froid », avance Sébastien.

Mais il ne pleut pratiquement plus depuis des mois, ce qui suscite des inquiétudes à long terme. « Dans la majorité des zones de culture de Huelva et de Séville, nous avons suffisamment d'eau pour couvrir les besoins en eau de cette saison, mais nous pourrions avoir des problèmes pour la saison suivante », prévient-il.

À court terme, l'incertitude grandit quant à l'effet que la hausse des coûts de production aura sur les ventes de fruits à noyau cette année. « Les marges des fruits à noyau sont serrées depuis des années. Nous sommes très préoccupés par la façon dont l'augmentation drastique des coûts affectera les marges cette saison », déclare Sébastien Adnot.

Même s'il y a deux saisons, l'entreprise sévillane a réduit sa superficie de culture de fruits à noyau, pour cette saison et la suivante, elle augmente de nouveau ses parcelles. « Il y a quelques années, nous avons arraché des arbres fruitiers afin de réduire les volumes supplémentaires de variétés dont nous n'avions pas besoin. Maintenant, nous replantons des variétés là où nous en avons besoin et nous pouvons couvrir une demande intéressante », soutient Sebástien.

Pour plus d'informations :
Sébastien Adnot
Primor
C/ Progreso 20, 1ª.
41013 Séville - Espagne
Tél. : +34 902 702 422
Cell. : +34 670 672 888
sadnot@satsintesis.com 
www.satsintesis.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)