La crise ukrainienne pourrait atténuer la pénurie de capacité frigorifique

Les services de transport vers la Russie et l'Ukraine étant pratiquement fermés, les cargaisons de conteneurs frigorifiques sont également exclues. Mais pour les autres destinations, cela devrait libérer du matériel et même faire baisser les taux de fret. Bien entendu, le conflit en Ukraine pourrait entraîner de nouvelles perturbations sur le marché reefers, mais toute réduction de la demande à destination et en provenance de l'Ukraine et de la Russie pourrait profiter aux expéditeurs en libérant des capacités tout en faisant baisser les taux de fret.

Ces deux pays représentent environ 4,5 % de la demande mondiale de transport maritime frigorifique, selon Philip Gray, analyste du transport frigorifique chez Drewry. « Toute perturbation du commerce aura des répercussions importantes pour les propriétaires de cargaisons, les transporteurs de conteneurs et les opérateurs de navires frigorifiques spécialisés. »

La Russie a importé près de 4 millions de tonnes de produits frais par voie maritime en 2021. Sur ce total, 40 % étaient des bananes en provenance d'Équateur et d'Amérique centrale.

Pour Philip Gray : « Si ce commerce s'arrête ou ralentit, il y aura un surplus d'équipement et d'espace qui apportera probablement un répit à court terme aux expéditeurs de produits saisonniers de la côte ouest de l'Amérique du Sud, qui se battent actuellement pour trouver des capacités vers l'Europe et l'Amérique du Nord. Les implications plus larges pour le secteur de l'exportation de fruits se feront sentir très rapidement, car les marchés traditionnels seront surchargés de produits, ce qui exercera une pression sur les prix. »

Source : lloydslist.maritimeintelligence.informa.com

 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)