Benjamin Vincent, Responsable marché bio Blue Whale :

« Les consommateurs privilégieront les pommes bio françaises »

Face au conflit ukrainien, certains producteurs craignent l’arrivée des pommes polonaises bon marché, mais pour Benjamin Vincent, Responsable marché bio chez Blue Whale, la concurrence polonaise n’impactera pas le marché bio. « La force de notre marché c’est que les consommateurs se tournent d’abord vers l’origine France, donc nous sommes privilégiés. C’est surtout au niveau de la logistique, des coûts de transports que nous allons être pénalisés notamment avec la hausse continue du prix du gasoil. » Une flambée des prix qui vient s’ajouter au manque de containers pour le grand export et à la hausse des coûts de l’emballage. 

Des prix en baisse
Si aucune difficulté du côté de la concurrence européenne, la pomme bio française souffre depuis déjà 4 ans de prix en baisse. « Surtout cette année car la consommation est en berne et la production continue sa progression », indique Benjamin Vincent. « Dans ce contexte et avec la peur de ne pas pouvoir vendre leur production certains opérateurs veulent se démarquer avec des prix bas. Cette situation crée une balance excédentaire qui ne s’arrangera pas dans les prochaines années si le marché ne se reprend pas. » Mais face à une consommation peu dynamique, le risque serait de voir, à terme, des producteurs « déconvertir ». « Car produire bio avec une rémunération en baisse progressive et des coûts de production en hausse deviendra de plus en plus difficile. »


© Bryan Perié

Pour plus d’informations : 
Benjamin Vincent
Blue Whale
Tél. : +33 (0)5 63 21 56 56
benjamin@blue-whale.com     


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)