Des coûts de production passant de 300 à 750 euros par tonne en deux ans

Six papeteries fermées en raison de la hausse des coûts en Italie

Il a été annoncé mardi que le grand producteur de papier vénitien Pro-Gest, qui possède six usines, a arrêté sa production en raison de l'augmentation des coûts énergétiques. Une crise se profile pour les producteurs qui fournissent les emballages de fruits et légumes.

« Pour notre secteur, c'est un coup terrible, la goutte d'eau qui fait déborder le vase après des mois de souffrance », a déclaré un responsable d'une entreprise d'emballage.

Photo : Progest

« Depuis le 1er mars 2022, nous avons constaté une augmentation de 50 € par tonne. Après le 15 mars, 100 € supplémentaires seront ajoutés à ce montant. Ce qui porte le total à 750 euros par tonne de papier recyclé. Avant la crise, le prix de la tonne de papier recyclé était de 300 €. Pour plusieurs produits, la matière première représente 60 % du coût de production et les prix de vente sont toujours inférieurs aux coûts. La situation est dramatique et si rien n'est fait rapidement au niveau national, cela pourrait conduire à la destruction d'entreprises. »

Le groupe papetier Pro-Gest d'Ospedaletto di Istrana (Trévise) a décidé d'arrêter la production dans ses six usines de papier en Italie en raison de la hausse des coûts du gaz. C'est ce qu'a annoncé le président Bruno Zago au site d'information OggiTreviso.it.

« Nous vendons les papiers à 680 € la tonne, mais leur production nous coûte 750 € avec les prix actuels du gaz. Si les prix ne baissent pas à un niveau réalisable dans quelques jours, nous devrons demander le chômage technique pour tous nos employés », a déclaré Zago. Le groupe Pro-Gest emploie environ 400 personnes en Italie.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)