« Nous pensons que la Turquie deviendra l'un des principaux fournisseurs sur le marché des myrtilles »

La Turquie a le potentiel pour devenir l'une des puissances de la culture des myrtilles, affirme un producteur turc de fruits rouges. Cette année, l'entreprise se concentre sur le marché local, mais comme les superficies et la production augmentent cette année, 2023 devrait être une année d'exportation solide pour la Turquie.

Turgut Aysan, président du conseil d'administration du producteur turc de fruits rouges Safir Berry, affirme que la culture de la myrtille en Turquie est en plein essor : « En tant que Safir Berry, nous avons lancé le « projet myrtille de Turquie » en 2020 et établi nos vergers à Antalya et Manisa en 2021. Avec les investissements de nos collègues producteurs/investisseurs en 2021, la Turquie a doublé sa surface de production de myrtilles pour atteindre 200-250 hectares. En raison de l'intérêt croissant des grands producteurs et investisseurs, nous pensons que la Turquie sera l'un des principaux fournisseurs sur le marché de la myrtille avec une surface de production de plus de 5 000 hectares et une production de 100 000 tonnes de fruits rouges dans les cinq à dix prochaines années. Nous avons déjà reçu l'intérêt de grandes chaînes de supermarchés en Europe et notre principal marché sera le marché européen en expansion : le Royaume-Uni, l'Allemagne, l'Autriche, le Benelux, la France, la Scandinavie, etc. Mais la Turquie a aussi l'avantage logistique de pouvoir accéder facilement aux pays du Golfe, à la Russie et même aux marchés d'Extrême-Orient avec un seul vol de fret aérien. »

Bien que la production soit encore assez faible à l'heure actuelle, Aysan voit le potentiel de la Turquie pour devenir une véritable puissance en matière d'exportation de myrtilles. « La production en Turquie ne sera pas limitée aux myrtilles, nous compléterons notre projet avec des variétés de framboises et de mûres. En 2022, nous aurons une production limitée, en tant que Safir Berry notre projection de récolte est de 60-70 tonnes, ce qui sera suffisant uniquement pour le marché local. Cependant, les volumes de production et d'exportation vont augmenter très rapidement dans un avenir proche. Nous espérons atteindre 1 000 tonnes d'exportations en 2023, en tant que pays. »

L'évolution des conditions climatiques devient une réalité pour les producteurs de fruits turcs, comme l'ont prouvé les chutes de neige à Antalya, explique Aysan : « Cet hiver a été extrêmement froid, nous avons eu des chutes de neige à Antalya, qui se trouve dans le sud de la Turquie. C'était la première chute de neige depuis 25 ans, et cela va retarder la récolte jusqu'à la fin du mois de mars. Cependant, la Turquie a le potentiel pour récolter de janvier à octobre. En tant que Safir Berry, nous avons réussi à commencer la récolte en février dans notre tunnel à Antalya avec des variétés d'essai brevetées. Selon les prévisions, nous aurons de plus en plus d'événements climatiques extrêmes dans toute la Turquie et nous devrons nous adapter rapidement à cette nouvelle réalité. Les producteurs turcs prendront toutes les précautions nécessaires pour éviter toute perte de produit. La majeure partie de la production de myrtilles se fera sous de solides tunnels en plastique et des serres modernes. »

Pour cette année, l'accent est mis sur le marché local et Aysan affirme qu'avec le niveau actuel de production de myrtilles en Turquie, il n'y a pas beaucoup de différence entre les prix locaux et les prix à l'exportation : « La demande de myrtilles comme l'une des options les plus saines sur le marché est en constante augmentation. Les gens du monde entier intègrent les myrtilles dans leur régime alimentaire quotidien. La demande locale est faible par rapport aux cultures traditionnelles telles que les cerises, les fruits à noyau et autres, en raison des prix élevés, mais la consommation de baies augmente, notamment dans les grandes villes. Pour le moment, les prix sur le marché local sont aussi élevés que sur le marché international, ce qui fait que la plupart des baies produites en Turquie sont consommées sur le marché local. Lorsque les volumes de production augmenteront et que les prix en Turquie commenceront à baisser, l'exportation vers les marchés internationaux deviendra de plus en plus importante. »

Pour plus d'informations : 
Turgut Aysan
Safir Berry
Tél. : +90 532 3610 403.
turguta@safirberry.com  
www.safirberry.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)