Les pays voisins renforcent leur position de principaux fournisseurs du marché espagnol

La France reste le premier fournisseur en fruits et légumes frais du marché espagnol. En 2021, les importations en provenance de la France ont diminué de 8 % par rapport à 2020. Mais ces dernières années, elles ont maintenu une évolution positive, passant de 824 103 tonnes en 2017 à 837 737 l'année dernière, soit une hausse de 1,5 %.

Le Maroc reste le deuxième fournisseur du marché espagnol en termes de volume, mais avec une croissance beaucoup plus importante. En 2021, elles s'élevaient à 491 913 tonnes, soit 34 % de plus qu'il y a cinq ans, où elles atteignaient les 367 239 tonnes. En valeur, les importations sont passées de 555,5 millions d'euros en 2017 à 768 millions d'euros en 2021, soit une hausse de 39 %. En valeur, le Maroc est le premier fournisseur du marché espagnol.

Quant au Portugal, sa présence augmente également sur le marché espagnol, avec 302 765 tonnes en 2021, soit 5 % de plus qu'en 2020 et 5 % de plus également qu'il y a cinq ans, où 289 262 tonnes avaient été importées, selon les Données du Département des Douanes et Accises, traitées par la FEPEX.

Les autres fournisseurs du marché espagnol des fruits et légumes sont le Costa Rica, avec 324 148 tonnes en 2021, soit 19 % de plus qu'en 2020, les Pays-Bas, avec 228 294 tonnes en 2021, soit une augmentation de 9 %, et le Pérou, avec 201 189 tonnes, en augmentation de 24 %.

 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)