« Un outil d'analyse du cycle de vie des emballages pour passer à la vitesse supérieure en matière de durabilité »

Hoogstraten a investi dans un outil innovant d'analyse du cycle de vie (ACV) pour mesurer l'impact environnemental de différents emballages, de l'usine au rayon.

La coopérative belge de produits frais a conçu cet outil sur mesure afin de mieux comprendre l'impact des emballages disponibles et d'améliorer ses références en matière de durabilité. L'outil permet aux utilisateurs d'évaluer une série de facteurs liés aux emballages, notamment les matériaux, la source, la méthode de production, l'utilisation d'intrants tels que l'eau et l'énergie, et l'impact du transport.

Le logiciel d’ACV, doté d'une interface conviviale, a été conçu entièrement pour Hoogstraten. Il est simple à utiliser et allie rapidité et robustesse des calculs pour permettre à l'entreprise d'évaluer les caractéristiques de durabilité relatives de différentes options d’emballage. Cela leur permet de mener des discussions transparentes avec les fournisseurs et les clients sur les solutions les plus efficaces et celles qui doivent être améliorées.

L'outil sera géré par le directeur des opérations de Hoogstraten, Jeroen Swolfs, qui fournira au service commercial de la coopérative des calculs sur mesure, pour les propres emballages de l'entreprise mais aussi pour ceux de différents clients.

Hoogstraten a souligné qu'elle était également prête à partager les avantages de cet outil. « Si nos clients souhaitent en savoir plus sur l'impact des différents matériaux d'emballage, ils sont libres de nous contacter pour discuter d'une comparaison sur mesure entre les différentes options », a déclaré M. Swolfs. « Nous avons déjà aidé plusieurs clients, de cette manière, à choisir entre différentes options d'emballage et leur impact sur l’environnement. »

Ce nouveau développement s'inscrit dans le cadre d'une approche de grande envergure visant à réduire les emballages plastiques au sein de l'entreprise Hoogstraten. En 2021, par exemple, la société a vendu 80 % de ses fraises dans du carton et le reste en r-PET. Une transition qui a contribué à une réduction de 900 tonnes de CO2 l'année dernière.

« La barquette Hoogstraten est composée à 100 % de matériaux recyclés, elle est recyclable, renouvelable et même si elle finissait dans la nature, elle est biodégradable en quelques mois », explique Jurgita Girzadiene , responsable de la durabilité chez le fabricant d'emballages Smurfit Kappa. « Si une barquette en plastique n'est pas collectée correctement, elle restera sur la planète pendant au moins 500 ans. En comparaison, si une barquette en papier se retrouve dans la nature, elle disparaîtra sans laisser de trace en moins d'un an. Le meilleur emballage pourrait être l'absence d'emballage, mais le meilleur choix après cela est l'emballage durable. »

Pour plus d'informations : 
Synnøve Johansson
Coöperatie Hoogstraten
Synnove.johansson@hoogstraten.eu 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)