Les agriculteurs attendent de l'eau propre pour « laver » les légumes

La calima et les pluies recouvrent de boue les champs de culture du sud de la région de Murcie

L'épisode intense, et également sans précédent, de calima qui accompagne la tempête Celia a recouvert de boue de nombreuses régions d'Espagne, parmi lesquelles les régions de la vallée de Guadalentín et d'El Campo de Murcia et leurs champs de cultures.

La pluie a transporté de la poussière provenant du Sahara et, bien qu'il s'agisse d'un apport nutritif très positif pour les plantes, la boue accumulée sur les feuilles pourrait également ralentir la capacité de photosynthèse et de croissance des légumes, tels que les laitues, les artichauts et les brocolis, dans le sud de la région.

Hier, l'organisation agricole Coag Murcia a procédé à une évaluation en contactant plusieurs agriculteurs pour connaître l'état des cultures. « Les pluies ont généré une couche de boue qui pourrait endommager les légumes si de l'eau propre ne tombe pas », a déclaré José Miguel Marín, responsable de la Coag.

Les pluies qui sont tombées dans l'après-midi contenaient moins de boue, ce qui a commencé à nettoyer les cultures, mais les agriculteurs seront vigilants car la poussière saharienne continuera dans la région jusqu'au week-end et les pluies se poursuivront dans les prochains jours.

 

Source : laopiniondemurcia.es 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)