Près de la moitié des champignonnières ukrainiennes ont cessé leurs activités après l'invasion russe

En 2021, l'Ukraine a produit environ 70 000 tonnes de champignons. Il y a environ 250 fermes de champignons dans le pays, et jusqu'à 100 fermes d'huîtres et autres champignons.

La guerre en Ukraine a contraint environ la moitié des champignonnières ukrainiennes à s'arrêter. Ceux qui travaillent actuellement récoltent les restes de la récolte et ne commencent pratiquement pas de nouveaux cycles de culture. On connaît plusieurs cas d'impacts de roquettes sur des champignonnières et de destruction partielle.

Production de compost
Sur les sept plus grands sites de production de compost en Ukraine, deux ont complètement cessé leurs activités et ont été contraints d'évacuer leur personnel. Cinq autres ont cessé de produire de nouveaux lots immédiatement après le début des combats, et dans certains cas, ont éliminé ce qui était déjà en production. Ainsi, les usines de compostage qui fonctionnent encore ont la possibilité d'expédier du compost pendant encore une semaine ou deux.

Tourbe
La tourbe pour la culture des champignons est devenue un problème particulier, car les principaux gisements de tourbe et, par conséquent, la production de ce que l'on appelle la « terre de gobetage » se trouvent dans le nord du pays, où la situation est très agitée. Par conséquent, la majeure partie de la production de terre de gobetage a cessé d'être expédiée dès les premiers jours des hostilités. Depuis le 15 mars, on sait que certaines d'entre elles ont commencé à offrir de la tourbe, mais la situation reste instable.

Logistique
Les fermes de champignons et la production de compost ont signalé que le coût de la livraison de la tourbe, du compost et des champignons a augmenté de 2 à 3 fois. En outre, il est difficile de trouver des moyens de transport, et un nombre important de régions restent quasiment inaccessibles pour les livraisons à l'extérieur.

Fermes de champignons
Environ la moitié des fermes à champignons ont complètement fermé leurs portes, dans de nombreux cas simplement en éteignant les lumières et en évacuant. D'autres fermes, dans des zones où la situation était plus calme, ont continué à récolter. De nombreux agriculteurs, voire tous, remettent leurs produits à l'armée ou à titre d'aide humanitaire à la population.

Pour plus d'informations : 
Maksym Yenchenko
Mushroom Information Agency UMDIS
Tél. : +380-67-506-45-21.
iaumdis@gmail.com    
www.umdis.org  


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)