Le Maroc va freiner la hausse des prix des carburants et des légumes

La flambée des prix des carburants et de produits tels que les tomates a provoqué un mécontentement social au Maroc, où des manifestations ont eu lieu dans plusieurs villes le 20 février. Le gouvernement a adopté un certain nombre de subventions et de mesures pour faire face à la situation et maintenir la stabilité des prix.

Selon le ministre Mustafa Baitas, le gouvernement a rencontré les professionnels du secteur du transport et a décidé d'accorder des aides directes à ces professionnels. À cette fin, le gouvernement a créé une plateforme où les transporteurs par autobus, autocars et camions pourraient saisir leurs données.

Le ministre a déclaré que le prix de la tomate, qui a atteint jusqu'à 14 dirhams ou 1,2 € le kilo, baisserait dans les prochains jours sur les marchés. Il a également assuré qu'il y avait une forte production de tomates et qu'elle couvrirait la demande intérieure.

Le ministre a déclaré que le prix de la tomate avait augmenté en raison des hausses sur le marché international (où son prix a atteint 1,5 €), de l'augmentation des exportations de ce produit - qui est très consommé par les Marocains, notamment au cours du prochain mois de Ramadan -, et de la spéculation des intermédiaires du secteur. Mais le gouvernement a mis en œuvre plusieurs mesures depuis la semaine dernière pour stabiliser la situation.

Les autorités contrôlent également le nombre de camions d'exportation qui quittent le pays, a ajouté M. Baitas lors d'une conférence de presse.

Source : efeagro.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)