Jordi Sánchez, Fruits Ràfols :

« D'autres producteurs ont essayé de cultiver cette variété, mais ils n'ont pas obtenu la même saveur et la même texture »

Nous sommes confrontés à une campagne de fraises atypique, avec des volumes généralement inférieurs aux niveaux de l'année dernière et une augmentation exponentielle des coûts, ce qui n'a pas empêché la marque Fragaria de remporter le prix de l'arôme de l'année 2022, une distinction qu'elle a obtenue l'année dernière pour la première fois.

« La production a pris du retard tout au long de la saison et le marché reçoit moins de fraises que d'habitude à cette période de l'année. de plus, c'est une année où de nouvelles variétés de fraises ont été introduites, de sorte que, en général, les volumes des variétés plus traditionnelles ont été plus faibles », explique Jordi Sánchez, responsable des baies chez Fruits Ràfols.

Jordi Sánchez, sur la gauche

C'est la cinquième année que l'entreprise travaille avec la marque Fragaria et la deuxième où elle remporte le prix de l'arôme de l'année. « Nous sommes très heureux, car cela représente un petit hommage à un travail bien fait », déclare Jordi Sánchez.

La marque Fragaria a été lancée en 2018 avec l'intention de proposer aux consommateurs une fraise de haute qualité, de grande taille, avec plus de couleur, une texture homogène et une saveur extraordinaire. « Pour ce faire, nous avons trouvé l'entreprise productrice La Huerta de Doñana, d'Almonte (Huelva), qui cultive pour nous la fraise Splendor. Bien qu'il ne s'agisse pas d'une variété très productive, grâce au travail acharné de ce cultivateur, elle possède toutes les caractéristiques que nous recherchions », souligne-t-il. « D'autres producteurs ont essayé de cultiver cette variété mais n'ont pas obtenu les mêmes résultats en termes de saveur et de texture », affirme-t-il.

« Nous avons réussi à augmenter la demande de fraises Fragaria car de plus en plus de personnes les connaissent après les avoir goûtées et cherchent à renouveler leurs achats », affirme Jordi Sánchez. « Cette année, nous avons récolté moins de kilos que d'habitude en raison de la météo, mais c'est un produit haut de gamme dont le prix est plus élevé par rapport aux fraises que l'on trouve habituellement sur le marché et cette année, elles rapportent bien. Il est vrai que les coûts de production ont beaucoup augmenté, des intrants dans les champs aux matériaux d'emballage. Nous ne pouvons pas répercuter tout cela d'un coup sur un produit dont les prix sont déjà plus élevés en soi, mais nous le faisons progressivement. » 

Bien qu'au départ, l'activité principale de l'entreprise était les pommes, les poires et les fruits à noyau, il y a environ cinq ans, elle a décidé de commencer à travailler avec des baies pour faire la différence sur le marché et, actuellement, elles sont devenues l'un de ses produits phares, multipliant ses ventes.

« Nous avons des accords avec des petits producteurs avec lesquels nous définissons les paramètres de qualité. Ainsi, en plus de la fraise, nous vendons également des myrtilles, des framboises, des mûres et des groseilles, que nous vendons à la fois sur le marché intérieur, environ 50 %, et à l'exportation vers l'Europe tout au long de l'année », explique Jordi Sánchez.

« Au cours des trois dernières années, nous avons augmenté nos volumes de fruits rouges de 300 %. Nous avons amélioré la qualité, la logistique et le service. Il est important de pouvoir proposer des fruits toute l'année et de manière régulière. C'est la partie la plus difficile mais celle qui est la plus valorisée », soutient le directeur des ventes. Pour ce faire, l'entreprise travaille avec différentes origines. « En été, nous récoltons des myrtilles dans le nord de l'Espagne, puis nous établissons un lien avec le Pérou, tandis qu'en janvier, nous combinons cette origine avec les premiers fruits de Huelva. Il y a quelques années, nous n'avons pas importé autant de myrtilles péruviennes. Nous faisons très attention à ce que les fruits arrivent avec la bonne qualité et dernièrement nous avons reçu des lots de bonne qualité, donc nous avons multiplié les volumes. Avant, c'était un conteneur par mois, maintenant c'est quatre. En ce qui concerne la framboise, lorsque nous n'avons pas de quantité suffisante en Espagne, nous allons au Maroc ou au Portugal, tandis que pour les mûres, nous nous tournons vers les importations aériennes du Mexique et du Guatemala. » 

Travailler avec une marque à succès n'est pas facile et implique certains sacrifices. « Nous sommes devenus très exigeants avec notre marque Fragaria, il est donc difficile de maintenir un approvisionnement et une qualité stables pour toute la gamme de baies, chaque jour de l'année. C'est pourquoi nous vendons également sous les marques des producteurs. » 

 

Pour plus d'informations : 
Jordi Sánchez
Fruits Ràfols
Tél. : +34 93 335 26 93 
Cell : +34 685 49 04 24 
j.sanchez@fruitsrafols.com 
fruitsrafols.com 
fruitsrafols.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)