Grève des transport : le secteur des fruits et légumes d'Almeria perd 10 millions d'euros par jour

Coexphal, l'association des organisations de producteurs de fruits et légumes d'Almeria, a annoncé que pour chaque jour de grève du transport, le secteur perdait 10 millions d'euros. L'action dure depuis quatre jours maintenant. Coexphal a donc demandé au ministère de l'intérieur de mettre en œuvre des mesures plus énergiques que celles adoptées jusqu'à présent. Une nécessité selon la société, pour assurer la libre circulation des marchandises, en particulier des fruits et légumes.

Luis Miguel Fernandez, directeur de Coexphal, a commenté après une réunion avec Manuel de la Fuente, le délégué au gouvernement : « Nous partageons et respectons les revendications des camionneurs dans cette manifestation, mais nous défendons également le droit à la libre circulation des marchandises, et le droit au travail de milliers de travailleurs du secteur (transporteurs, manutentionnaires, agriculteurs), qui sont actuellement abandonnés sans aucune défense par les autorités. »

Fernandez a demandé la création de « corridors sûrs », afin que les fruits et légumes qui approvisionnent l'Espagne et l'Europe arrivent à destination en parfait état. L'association a de nouveau mis en garde contre le danger de pénurie si cette situation persiste et qu'aucune mesure n'est prise contre les piquets de grève. Les conséquences de cette situation sont déjà visibles dans certains supermarchés du pays, et il semble que le reste du marché européen en verra bientôt les effets.


Source : euroweeklynews.com


Photo : Dreamstime.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)