Semer des pommes de terre ou cultiver du maïs ou du tournesol ?

La hausse des coûts fait hésiter les producteurs européens

Au début de cette année, on prévoyait que les coûts de production de la saison des pommes de terre pourraient augmenter de 15 à 20 %. Toutefois, depuis le début de la guerre en Ukraine, les prix de l'énergie et des carburants, déjà élevés, ont grimpé en flèche. Cette situation, conjuguée aux bons prix du maïs et du tournesol, fait hésiter les producteurs de pommes de terre du nord et du centre de l'Europe à semer.

Face à cette situation, les producteurs de pommes de terre tentent de négocier des prix plus élevés avec leurs acheteurs ou des conditions plus souples. Néanmoins, le NEPG (l'association européenne des producteurs de pommes de terre en France, en Allemagne, aux Pays-Bas et en Belgique) ne pense pas qu'il y aura des changements majeurs dans les prix d'achat, tant pour les pommes de terre de consommation que pour les pommes de terre de transformation, bien que les marchés aient été quelque peu hésitants ces dernières semaines.

De plus, il existe un certain degré d'incertitude quant à la disponibilité et au coût de l'huile de friture (pour les semaines et les mois à venir), ainsi que des difficultés logistiques (conteneurs et transport) et des coûts connexes plus élevés.

Le NEPG recommande que les incertitudes relatives aux coûts de production soient soigneusement prises en compte dans les contrats et les surfaces plantées.

 

Source : agrodigital.com 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)