Les Marocains boycottent les dattes algériennes avant le Ramadan

L'Algérie, troisième producteur mondial de dattes, produit plus de 1 000 variétés de dattes, un fruit très consommé lors du Ramadan. Mais certains Marocains ont décidé de boycotter les dattes algériennes, considérant les sites de production comme trop proches des zones où ont été effectués des essais nucléaires français dans les années 60.

Dans le Sahara, de Biskra à Adrar, la plupart des palmiers dattiers algériens sont situés à des centaines de kilomètres de la région de Reggan, dans le sud-ouest du pays, zone dans laquelle des essais de bombe au plutonium avaient été menés à partir des années 60. Les chercheurs locaux affirment que les radiations nucléaires continuent d'affecter des milliers d'Algériens à travers le Sahara, et que de nombreux sites n'avaient pas encore été décontaminés.

Les dattes algériennes, en particulier la Deglet Nour a la réputation d'être l'une des meilleures du monde. La Russie, l'Europe et le Maroc en ont importé des dizaines de tonnes chaque année.

« Toutes les dattes mises sur le marché ont été contrôlées par l'Office national de sécurité sanitaire des aliments (ONSSA). Le Maroc exporte des dattes d'Algérie depuis des années maintenant, nous n'avons pas entendu parler de personnes tombées malades ou ayant subi des conséquences de la consommation de ces fruits », a déclaré un commerçant.


Source: english.alaraby.co.uk


Photo : Dreamstime.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)