La superficie égyptienne a augmenté de 6,5 %

« En 2020/21 la production d'agrumes en Égypte sera d'environ 3,4 millions de tonnes »

« L'inflation des prix est à son taux le plus élevé depuis 30 ans et la hausse des coûts est partout. Mais c'est la déflation chronique des prix depuis de nombreuses années qui caractérise le secteur des fruits et légumes frais. Cette situation n'est pas viable. Que se passera-t-il ensuite ? C'est le type de questions qui tournent dans les réunions du conseil d'administration. Dans d'autres secteurs, certaines personnes disent « nous pouvons bouger, nous ne sommes pas un arbre ». Mais ça ne fonctionnera pas avec les producteurs d'agrumes, qui sont en fait des arbres », déclare Abdulla Tharwat, directeur du développement commercial de la Pyramids Agricultural Investment Co. en examinant la saison des agrumes en Égypte cette année.

L'importance des agrumes ne doit pas être sous-estimée, explique M. Tharwat : « Notre ministre de la coopération internationale, Rania Al-Mashat, a récemment déclaré que le secteur agricole égyptien contribue au produit intérieur brut (PIB) à hauteur de 14 %, qu'il représente 28 % des possibilités d'emploi et 55 % de l'emploi rural en Égypte. Vous pouvez donc imaginer que l'industrie des agrumes est très importante pour notre pays. »

« En 2020/21, la production d'agrumes en Égypte s'est assise autour de 3,4 millions de tonnes, l'augmentation annuelle des zones récoltées était d'environ 6,5 %. L'orange est la principale culture d'agrumes en Égypte, représentant environ 80 % de la superficie totale d'agrumes cultivée. En 2020/21, l'Egypte a exporté environ 1,6 millions de tonnes d'agrumes. La part de marché de l'Égypte dans l'exportation d'agrumes vers la Russie était d'environ 18 % », déclare Tharwat.

En raison de plusieurs incertitudes sur le marché, Tharwat explique qu'ils ont exporté environ 20 % de moins d'agrumes cette année que prévu initialement. « Plusieurs facteurs ont eu un impact sur les quantités prévues, comme les taux de fret maritime, la hausse des coûts des matériaux d'emballage, la guerre en Ukraine et la situation économique mondiale en général. Ces circonstances ont entraîné, pour notre entreprise, une différence entre les quantités exportées réelles et prévues d'environ 20 %. »

Pyramids Agricultural Investment Co. a commencé à travailler avec un producteur d'agrumes sud-africain, en investissant dans une nouvelle installation de conditionnement : « Le commerce des fruits frais devient-il plus facile ou plus difficile ? Quoi qu'il en soit, le moment est venu pour les entreprises fruitières de conclure des alliances et d'investir davantage dans la chaîne de valeur du processus. Pour notre entreprise, cela signifie que nous avons récemment investi dans un projet égyptien avec l'un des principaux producteurs et exportateurs d'agrumes d'Afrique du Sud pour construire un « projet industriel agricole », qui comprend les éléments suivants :

  • Une usine de conditionnement d'agrumes d'une capacité de 100 000 tonnes par an
  • Une ligne de congélation IQF pour les fruits et légumes surgelés
  • Un entrepôt frigorifique d'une capacité de 4 000 tonnes

Le projet est réalisé à 70 % et nous prévoyons de commencer à traiter les produits de l'installation au cours de l'année prochaine. »

Pour plus d'informations :
Abdullah Tharwat
Pyramids Agricultural Investment Co.
Tél. : +201005027256
Tél./Fax : 0020452633420
Abdallah@pyramids-agriculture.com  
www.pyramids-agriculture.co 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)