Les fruits sont les dernières victimes de la hausse des prix et des grèves des transports

Les coûts de production des fruits à noyau dans la région de Murcie vont augmenter de 30 %

La hausse des prix des carburants et de l'énergie a suscité des manifestations du secteur des transports dans toute l'Espagne qui se traduisent par des rayons de supermarchés vides et une augmentation globale des coûts. Il semble que les fruits à noyau de la région de Murcie soient la dernière victime en date, le gouvernement ayant prévenu que la situation de crise actuelle entraînerait une augmentation de 30 % des coûts de production.

Cette hausse est due à l'augmentation du prix du diesel, des engrais, des produits phytosanitaires, du plastique, du carton et de l'électricité, ainsi qu'aux problèmes évidents d'exportation résultant de l'invasion de l'Ukraine par la Russie et de l'augmentation de la compétitivité des marchés.

Pendant la saison 2022 des fruits à noyau de Murcie, on estime que la production de fruits de première qualité atteindra environ 400 000 tonnes, « même si l'incertitude sera marquée par l'augmentation de 30 % des coûts », a prévenu le ministre.

En termes d'exportations, la Région de Murcie a réaffirmé sa position de premier exportateur d'abricots en Espagne et de deuxième exportateur de pêches. Quelque 92 % des exportations étaient destinées au commerce européen, principalement l'Allemagne, la France et l'Italie.

Source : murciatoday.com


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)