La Unió de Llauradors

« La chute des exportations souligne la nécessité de promouvoir nos agrumes »

La Unió de Llauradors demande au ministère de l'Agriculture « de mener des campagnes de promotion des agrumes tant au sein de l'Union européenne que dans les pays tiers afin de modifier la tendance actuelle à la baisse de nos exportations et de notre consommation. » 

L'organisation justifie ce besoin urgent de promotion sur la base d'un rapport qui met en évidence le déclin des exportations tant sur le marché de l'Union européenne que dans les pays tiers ainsi qu'une baisse de la consommation d'agrumes.

Selon les données de ce rapport, au cours des cinq dernières années, les exportations espagnoles d'agrumes vers les pays tiers ont chuté d'une moyenne annuelle de 4 % et si nous prenons en compte les deux dernières années, 2020 et 2021, la baisse est de 19 % par an. « Le déclin concerne aussi bien les oranges que les mandarines, bien que dans les premières il soit plus prononcé, avec un taux négatif de 45 % au cours des cinq dernières années, contre 16 % pour les mandarines. »

« Au Canada, qui représente près de 20 % des exportations espagnoles d'agrumes vers les pays tiers, la diminution l'année dernière a été de 34 % (43 % pour les oranges et 29 % pour les mandarines). »

« En ce qui concerne nos exportations d'agrumes vers l'Union européenne, la tendance à la baisse n'est pas aussi marquée, mais il y a aussi une baisse généralisée. Ainsi, pour la saison 2020-2021 à 2019-2020, la diminution est de 2 % (4 % en oranges et 1,5 % en mandarines). » 

La consommation est également en baisse
Un rapport récent dans les pays d'Europe Centrale (Allemagne, Autriche, Belgique, Pays-Bas, Luxembourg) révèle que les agrumes, principalement les oranges, ont perdu 22 % de leur consommation par habitant au cours des cinq dernières années, ce qui signifie que chaque habitant de ces pays mange 2 kg d'oranges en moins par an (la baisse est de 0,3 kg par habitant pour les mandarines).

L'effet est tout à fait inverse pour les bananes, dont la consommation a augmenté de 27 %, soit 3 kg de plus par habitant, tandis que les cultures tropicales ont augmenté leur consommation de 110 %, soit un peu plus de 2 kg par habitant.

Carles Peris, secrétaire général de La Unió, rappelle que « les chiffres inquiétants de la baisse des exportations et de la consommation mettent en évidence la nécessité de promouvoir dès maintenant nos agrumes. Il faut des campagnes de la part des institutions publiques, comme celles menées auparavant par l'Intercitrus interprofessionnel, qui s'est révélé complètement inefficace, puisqu'il n'était même pas capable de remplir sa fonction principale. » 

Pour plus d'informations :
La Unió de Llauradors
Tél. : +34 963 530 036
launio@launio.org 
https://launio.org 


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)