Domitille Hue, Domaine de Coutin

De la production à la vente directe : le cercle vertueux d’une exploitation d’asperges

Cela va faire six ans que Domitille Hue a repris l’exploitation familiale située dans le Medoc à Carcans. Alors qu’elle s’était pourtant destinée à d’autres horizons, c’est à la suite du départ en retraite de son père que la jeune femme a mis un pied dans le monde de l’asperge, pour finalement ne plus vouloir en sortir. Véritable autodidacte à l’esprit entrepreneurial, Domitille a donné au Domaine de Coutin un nouveau souffle, multipliant les innovations au sein de son entreprise.

Cliquez ici pour visualiser le reportage photo

Aujourd’hui, le domaine s’articule autour de trois aspergeraies. La première de 11 hectares a été plantée en 2014 et la seconde, qui s’étend sur 10 hectares, en 2016. Toutes deux contractualisées avec Maïsadour. Mais en 2017, une troisième aspergeraie de 9 hectares a vu le jour. Celle-ci sera gérée de manière indépendante. Une gestion à l’initiative d’un certain nombre d’aménagements comme l’inauguration d’une unité de conditionnement sur place et la création d’un magasin de vente directe à la ferme.


Domitille Hue

Gérer la main d’œuvre autrement
Au-delà de ces nouvelles aspirations, Domitille le sait : assurer la pérennité de sa récolte ne pourra passer que par une bonne gestion de la main-d’œuvre. Si par le passé, l’agricultrice a dû faire face aux traditionnelles difficultés de main-d’œuvre qui touchent le monde agricole, les équipes avec lesquelles elle travaille aujourd’hui sont formées, fidélisées et qualifiées. « Depuis quelques années, nous travaillons en direct avec un réseau de saisonniers espagnols qui viennent une fois la récolte du raisin et des olives terminées, faire la saison d’asperges. C’est un travail qui est difficile, très physique et qui nécessite de la rigueur et un certain savoir-faire. Il est donc indispensable que les ouvriers soient bien installés et obtiennent une rémunération représentative des efforts qu’ils fournissent ».

Cliquez ici pour visualiser le reportage photo

En temps qu’européens, les saisonniers espagnols travaillent et sont payés suivant les exigences de la règlementation française. Souvent de la même famille, ou même amis, c’est le chef d’équipe qui est responsable du recrutement. « Il est important qu’il y ait une bonne ambiance dans le groupe, car les saisonniers passeront 3 mois ensemble 24h/24. Nous veillons également à respecter au mieux la parité, car un groupe composé de femmes est souvent mieux géré que lorsqu’il n’y a que des hommes. Pour le reste, nous les laissons s’organiser de sorte qu’ils se sentent le mieux possible et puissent ensuite travailler dans des conditions optimales ».

Aspergeraie

Un système dans lequel tout le monde s’y retrouve. Car une main-d’œuvre qualifiée, responsabilisée et fidèle ne pourra être que bénéfique pour la récolte, aussi bien en termes de volumes que de qualité. « Aujourd’hui, certains connaissent l’asperge par cœur. Ils ont atteint au fil des saisons une telle efficacité dans la récolte qu’ils deviennent eux-mêmes force de proposition. On les sent investis et sont ravis de revenir la saison suivante ».


La récolte

Si aujourd’hui les saisonniers sont payés à l’heure, Domitille envisage de passer à une rémunération au kilo vendable : « C’est un système très intéressant car cela permet à la fois aux saisonniers de gagner plus, mais aussi d’améliorer grandement la qualité des asperges récoltées ». Avec ce système, d’autres exploitations ont ainsi vu leurs asperges deuxième catégorie passer de 40 % à 15 %. Un gain de valeur hautement significatif pour une entreprise.

Cliquez ici pour visualiser le reportage photo

Une nouvelle station de conditionnement sur place
L’année dernière, Domitille a ouvert sur le domaine une nouvelle station afin de conditionner les asperges de la parcelle de 2017 sur place.

Une grande évolution qui a permis au domaine de devenir un employeur conséquent puisqu’aujourd’hui, ce ne sont pas moins de 40 personnes qui travaillent pendant la saison. Un investissement qui permet aussi de proposer à sa clientèle des asperges d’une fraîcheur optimale : « Une fois cueillies, les asperges sont immergées dans de l’eau à 1°C pour être prélavées et refroidies à cœur afin de stopper leur développement, ce qui permet une meilleure conservation. Celles qui sont contractualisées avec Maïsadour partent ensuite par camion, les autres sont amenées directement à la station de conditionnement ».

De nouveaux canaux de distributions, plus directs et dans l’air du temps
Une autre grande initiative que Domitille a souhaité mettre en place, est la création d’un magasin de vente directe à la ferme. « C’est quelque chose qui fonctionne très bien et dans laquelle encore une fois, tout le monde s’y retrouve. Diminuer les intermédiaires nous permet d’offrir à notre clientèle un produit plus frais et moins cher. C’est aussi une façon de proposer d’autres produits locaux comme des œufs, des fraises, ou encore des tartinades ».

Domitille propose ainsi une large gamme d’asperges qui s’adresse à tous les besoins. De la première catégorie en blanche et verte à de la courte et de la pointe. Mais aussi des asperges déclassées aux petits défauts physiques qui ne dissuadent pas les portefeuilles plus légers. Une vente directe qui permet donc au domaine de valoriser l’ensemble de sa production qui cette année, s’avère particulièrement qualitative : « Le froid hivernal nous a permis d’obtenir une asperge très qualitative, tant au niveau gustatif que visuel. Nous avons une majorité de gros calibres, et d’asperges bien régulières. Seul souci, nous avons de gros pics de production comme en ce moment qu’il faut gérer tant au niveau de la production, que de la commercialisation ».


Christelle qui s'occupe de la vente directe et Domitille

Mais la productrice a souhaité aller encore plus loin dans les services qu’elle propose à ses clients, en investissant dans une machine qui épluche automatiquement les asperges. Une petite révolution qui en plus de ne pas passer inaperçu, a le mérite de faire gagner un temps précieux au consommateur…

Si le magasin rencontre aujourd’hui un fort succès, le confinement a été l’occasion pour le domaine de diversifier davantage encore ses canaux de distribution. « Les années Covid nous ont poussés à trouver des solutions pour amener nos asperges jusqu’à nos clients. Nous avons développé alors de la livraison à domicile, que nous venons de remplacer depuis peu par un système de drive ». Ainsi, tous les vendredis, les asperges du Domaine de Coutin poussent les portes de la cité bordelaise avant d’être récupéré en point de vente par les clients. Un service rudement apprécié en ces temps où le prix du carburant pousse les Français à délaisser la voiture au profit des transports en commun, du vélo ou de la marche à pied.

Cliquez ici pour visualiser le reportage photo

Pour plus d’informations :
Domitille Hue
SCEA Coutin
SCEA Hestia
Route de Lacanau
33121 Carcans
Tél. : 06 22 03 62 80
Domaine.coutin@gmail.com
coutin@orange.fr


Date de publication:
Auteur:
©



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)