Augmentation des exportations de citron vers le Moyen-Orient

« Avec la perte du marché russe, davantage de citrons restent chez nous »

Le Moyen-Orient, qui absorbe environ un tiers des citrons d'Afrique du Sud, est un lieu de « lutte » en ce moment, déclare un exportateur spécialisé dans ce marché.

À la fin de la semaine dernière, 2,6 millions de cartons de 15 kg de citrons avaient déjà été emballés en Afrique du Sud et plus d'un million ont été exportés, principalement vers le Moyen-Orient, comme d'habitude à cette époque de l'année.

Comme on pouvait s'y attendre depuis le début de la guerre en Russie, les citrons qui auraient été destinés à la Russie (citrons plus gros et fruits de classe 2) font pression sur les prix des citrons sur le marché du Moyen-Orient.

« Le Moyen-Orient est principalement un marché de citrons plus petits, donc si les fruits russes s'y dirigent, ce n'est pas ce que le marché traditionnel du Moyen-Orient veut. Cela va entraîner le marché dans une spirale descendante », estime un exportateur d'agrumes du Limpopo. « Le Moyen-Orient n'est également plus un marché qui accepte un fruit de classe médiocre, le consommateur veut un fruit de bonne qualité. »

Les exportations vers la Russie sont de 129 000 cartons cette saison jusqu'à la fin de la semaine 11, contre 188 000 cartons 2021 en cumul annuel.

En Extrême-Orient et en Malaisie, en revanche, les prix des citrons sud-africains sont corrects, indique-t-on à FreshPlaza.

Marché local : offre excédentaire de citrons, « mais pas terrible »
« Nous voyons l'effet des exportateurs qui ne peuvent pas être en mesure d'envoyer des citrons en Russie », remarque un négociant en agrumes sur le marché des produits frais de Johannesburg, où ils ont reçu des envois destinés à la Russie, mais qui ont été détournés vers le marché intérieur.

« Nous avons une offre excédentaire, mais pas une offre excédentaire terrible ».

Les citrons cultivés pour la Russie, pour ainsi dire, sont d'un nombre similaire à celui qu'ils recevraient normalement, poursuit le négociant, bien qu'ils soient généralement de meilleure qualité.

Il note en outre que le marché du citron a été imprévisible au cours des dernières saisons.

« Nous nous attendons à une offre excédentaire importante [sur le marché intérieur] à cause de la Russie, mais d'autres marchés pourraient s'ouvrir. Nous prenons les choses semaine après semaine »

Les prix des citrons sont un peu plus bas pour le début de saison, de R80 (4,9 euros) à R120 (7,4 euros) par carton de 15 kg pour le moment. Le prix moyen du citron de classe 1 est de R5,18 (0,3 euro) par kilogramme ; des prix assez faibles pour les producteurs de citron, indique un autre agent du marché de Johannesburg.


Date de publication:



Receive the daily newsletter in your email for free | Click here


Other news in this sector:


Abonnez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour vous tenir informé(e) des dernières actualités!

S'abonner Je me suis déjà inscrit(e)